Politique

Le point du recensement électoral avec M. Gilchris Olympio

Invité jeudi de Kanal FM, le président de l’UFC (opposition), Gilchrist Olympio (photo), a souligné que le recensement électoral en Zone 1 rencontrait un réel engouement auprès de la population, malgré quelques dysfonctionnements.

Plus généralement, l’opposant historique a estimé que le contexte était désormais propice à l’organisation des élections législatives et locales.

« Le code électoral a été revu de fond en comble, le découpage fixe le nombre de députés à 91, la communauté internationale soutien l’ensemble du processus. Je crois qu’il tient la route », a-t-il déclaré.

Revenant sur le système politique au Togo, M. Olympio a déploré la profusion de partis virtuels.

« Il y a une centaine de partis politiques au Togo. Il existe des partis qui sont réels, je parle de la CDPA, du CAR entre autres, mais il y a d’autres formations qui n’existent que sur papier. Le problème dans ce pays est que dès qu’on crée un parti, on veut l’imposer à la majorité, ce qui n’est pas acceptable. La queue ne doit pas remuer le chien».

{fcomment}

Publier un Commentaire