Politique

Enquêtes sur les incendies au Togo : Du Kérosène ou de l’essence ?

Le procureur de la République Blaise Essolissam Poyodi  a rendu public ce mercredi le rapport sur les enquêtes relatives aux incendie qui ont des dévasté les grands marchés de Lomé et de Kara. Les conclusions des deux experts français Hervé Bazin et Major François Deblasi et celles de l’israélien Shlomo Maor confirment des  « incendies criminels ». Cependant les deux enquêtes divergent sur la substance utilisée pour mettre le feu aux édifices précités. Les experts français estiment que qu’il s’agit d’un produit du type « Kérosène », alors que l’expert israélien indique avoir constaté des vapeurs de Benzène/Essence.

Il convient de faire la lumière sur ce dernier point car le kérosène n’étant pas une substance facilement accessible au citoyen lambda, la question qui revient dans l’esprit des Togolais est de savoir qui peut détenir du Kérosène ?  

En ce qui concerne le marché d’Adidogmé, les cigarettes, les buchettes d’allumettes et des sacs remplis de carburant ont été trouvés sur les lieux selon les experts français.

« Ils indiquent que ces dispositifs étaient destinés à différer l’inflammation du carburant. Ils indiquent que l’analyse de l’échantillon prélevé sur le sol, a permis de mettre en évidence une essence pour automobile et que la présence de plusieurs dispositifs de mise en feu associés à ce type d’accélérant, c’est-à-dire, l’essence pour automobile permet d’associer la cause du sinistre à une intervention humaine délibérée. En clair, il s’agit d’un incendie criminel », explique le procureur de la République.

Publier un Commentaire