Societé

Fais divers : 12 morts en moins d’un an dans une école à Lomé (Acte I)

Un grand complexe scolaire doté d’une école de BTS et d’un centre de formation modulaire réputé pour la qualité de son enseignement  plonge depuis quelques mois son personnel et ses apprenants dans une paranoïa sans précédente.  Au cours de l’année académique 2012-2013, il est enregistré douze (12) décès d’élèves dans ces établissements qui portent le nom du fondateur.

Selon les étudiants interrogés au cours de la préparation de ce sujet, la plupart des morts sont tragiques : « Les accidents de nos camarades sont très fréquents. Au départ, je pensais que c’était anodin mais avec la multiplication des accidents mortels, je finis par avoir peur », a déclaré la jeune fille qui a préféré garder l’anonymat.

Le dernier décès dans cet établissement remonte au début du mois d’avril où un jeune étudiant a perdu la vie des suites d’une courte maladie.

Coïncidence ou actes  prémédités difficile d’expliquer ce phénomène peu rare. Pour certains élèves de ces établissements, l’appartenance du fondateur à une secte mythique expliquerait ces drames.

« Ce n’est pas pour rien qu’il s’est arrangé pour créer ses écoles à coté de (…ndlr nous n’avons pas voulu révélé la religion) cette secte tristement célèbre. C’est avec nos vie qu’ils s’enrichie », accuse-t-il. La religion en question est pratiquée par plusieurs initiés qui vivent en harmonie avec leurs communautés. Les secrets qui entourent cette congrégation, expliquent la crainte de plusieurs citoyens. C’est d’ailleurs ce qui justifie les foires et conférences publiques qu’elle multiplie pour se faire connaitre du public.

Que pense le responsable de l’institut de ces drames à répétition. Qu’en pensent les étudiants, nous y reviendrons dans la seconde partie de l’histoire.

 

 

 

Publier un Commentaire