Politique

M. Agba Bertin en liberté provisoire sous contrôle judiciaire

Après Loïk Le Floch Prigent et Pascal Bodjona, l’homme d’affaires togolais Agba Bertin Sow, présumé cerveau de l’escroquerie dont a été victime un Emirati, a été remis en liberté provisoire sous contrôle judiciaire, a indiqué mardi son avocat, Jil-Bénoît Afangbédji (photo).

Les trois protagonistes restent inculpés et l’instruction se poursuit au Togo et à l’étranger.

Agba Sow Bertin, au passé professionnel sulfureux, avait été incarcéré à la prison de Tsévié en mars 2011. 

Il est accusé par Abass Al Youssef d’être le cerveau d’une escroquerie qui lui aurait coûté la somme rondelette de 48 millions de dollars.

Les juges tentent de comprendre les mécanismes de l’arnaque et les rôles respectifs présumés joués par les trois hommes.

Publier un Commentaire