Societé

Nous allons poursuivre les discussions et parvenir à un aboutissement heureux.

Le ministre du Travail, Hamadou Yacoubou (photo), était l’invité lundi soir de la TVT. Il a annoncé que les négociations avec les syndicats, y compris avec la Synergie des travailleurs du Togo (STT), allaient reprendre mardi. « Nous allons poursuivre ces discussions et ensemble avec les responsables de la Synergie parvenir à un aboutissement heureux », a déclaré le ministre.

TVT : Depuis quelques jours, vous êtes en négociation avec les centrales syndicales et la STT. Où en sommes-nous avec exactement ?

Hamadou Hacoubou : Contrairement à ce que les gens ont voulu faire croire, nous avons toujours eu des discussions avec les responsables de la Synergie, qui représentent des syndicats de base.

Ces discussions devraient se poursuivre demain mardi. Nous avons une réunion du Conseil national du dialogue social et également une réunion avec les membres de la Synergie.

Nous allons poursuivre les discussions pour que chaque partie nous dise concrètement ce qu’on doit faire.

Le gouvernement a déjà son schéma. Il a déjà présenté ses propositions au niveau de la grille et de l’indice et a déjà reçu des contre-propositions des centrales.

Nous allons poursuivre les discussions et ensemble avec les responsables de la Synergie parvenir à un aboutissement heureux.

TVT : Est-ce que les responsables de la synergie sont conviés aux discussions ?

Hacoubou Hamadou : Evidemment ! Les responsables de la Synergie sont d’abord membre des centrales syndicales et ils y sont toujours.

Mme Lawson Nadou est secrétaire générale de la CNTT. Elle a toujours participé aux discussions avant qu’il n’y ait des distensions entre eux. La Synergie est une émanation des centrales syndicales, c’est parce qu’il y a des incompréhensions entre eux sur des questions données que la Synergie est montée au créneau.

Les représentantsde la Synergie participeront aux discussions et continueront d’y participer.

Les blocages sont nés à partir du moment où les centrales ont repris à leur compte la plateforme revendicative de la Synergie. Aujourd’hui, la Synergie dit qu’elle ne se retrouve plus dans ces centrales.

Les membres de ce groupement ont toujours participé aux discussions avec le gouvernement. On ne peut pas dire que le gouvernement ne discute pas avec les protagonistes. Le gouvernement n’a jamais arrêté de discuter.

Publier un Commentaire