Societé

Yark Damehane : « un soldat ne démissionne pas »

La dernière des choses auxquelles songent les ministres africains est leur démission. Le colonel ministre Yark Damehane l’a démontré ce mardi au cours d’une conférence de presse. Interrogé  sur l’éventualité de quitter la tête du ministère de la de la sécurité et de la protection civile après les manifestations violentes ayant occasionné la mort du jeune Anselme Sinandare, le colonel a souri comme pour dire que cela n’a jamais été dans ses plans.

Les journalistes insatisfaites de cette réponse mitigée sont revenues à la charge. Dépassé, le ministre déclare : « Je suis soldat et un soldat et un soldat  ne démissionne pas ». Il justifie cette position par le fait qu’il n’est pas un lâche pour quitter le navire quand ça va mal.  Le colonel Yark Damhane a cependant admis qu’en sa qualité de  supérieur hiérarchique des forces de sécurités, il est moralement responsable car ses éléments ont commis une faute grave.

Pour rappel, les trois policiers identifiés comme auteurs des tirs de sommation sont actuellement mis aux arrêts et seront présentés à la justice, conformément aux textes en vigueur au Togo. Reste à savoir si cette mesure du gouvernement apaisera la colère des enseignants qui font de l’identification des auteurs de la bavure du 15avril, une condition préalable à la reprise des cours.

 

 

Publier un Commentaire