Politique

Frédéric Abass Kaboua derrière les barreaux

Frédéric Abass Kaboua, à la tête du Mouvement des républicains centristes (MRC), un groupuscule d’opposition, a été déféré mercredi à la prison civile de Lomé. Il est inculpé dans le cadre de l’enquête sur les incendies criminels des marchés de Kara et de Lomé et avait été laissé en liberté avec l’interdiction de s’exprimer publiquement sur l’affaire et de sortir de la commune de Lomé sans autorisation du juge.

Autant de dispositions que n’a pas respecté Frédéric Abass Kaboua et qui lui valent un séjour en prison.

Le Togo a été frappé en début d’année par une série d’incendies qui ne sont pas accidentels. Des experts étrangers, sollicités par les autorités, sont parvenus aux même conclusions.

De nombreuses personnes sont inculpées, certaines incarcérées, d’autres laissées en liberté. Parmi elles, des militants et des sympathisants de mouvements et de partis d’opposition.

Publier un Commentaire