Education

Abus sexuel sur élèves à Kpalimé : 4 enseignants en prison pour avoir dénoncé le père directeur !

Le climat est malsain au Collège Polyvalent Saint Esprit de Kpalimé. L’Union nationale des Syndicats Indépendants du Togo (UNSIT), en conférence de presse le vendredi 10 mai à son siège à Lomé a dénoncé l’arrestation arbitraire de quatre enseignants de ladite école. Ces derniers auraient commis le péché d’attirer l’attention de l’évêque du diocèse Kpalimé sur leurs conditions de travail. En effet le bureau local du syndicat dans une correspondance en date du 20 avril 2011 a signifié à Mgr Benoit Alowonou, certains comportements pervers du père directeur, le révérend Jean Eric Agbobli qui plombent l’atmosphère.

 

Le père directeur a fait mettre en prison ses subordonnés Kagnina Badjo Philippe, Amanyo Anani, Nyawuve Kokou Venance et Badjena Ranugu pour diffamation par tracte. Les enseignants précités croupissent actuellement selon l’UNSIT, à la prison civile de Lomé.

 

Rappelons que dans la correspondance en question, les enseignants accusaient leur directeur « abus sexuel sur les élèves ». Le Père Jean Eric Agbobli aurait « couché pendant longtemps avec une élève avec qui il vivrait maritalement actuellement ». Il aurait également  » abusé pendant longtemps d’une fille de quinze (15) ans, élève au Collège Protestant de Kpalimé », rapporte togogenvogue qui site l’UNSIT.

 

De son coté le syndicat des enseignants ne compte pas baisser les bras. « Nous estimons que les camarades ont été inquiétés pour avoir réclamé leur droit (…) En soutien à nos camarades interpelés, nous entamerons une procédure judiciaire pour licenciement abusif et retenu sur salaire. Nous sommes en mesure de faire le lien entre les réclamations légitimes de nos camarades et la plainte pour diffamation déposée contre eux » a déclaré M. Komlan secrétaire Général de l’UNSYT.

Les histoires de sexe impliquant des pères catholiques à kpalimé demeurent un secret de polichinelle.

 

 

 

 

 

Publier un Commentaire