Education

Libération des 4 étudiants arrêtés le 15 mai

Bonne nouvelle pour les 4 étudiants togolais en détention après  les dernières manifestions violentes  des étudiants de l’université  de Lomé (15 mai). Ils bénéficient de la clémence de la justice qui a ordonné leur libération alors que la procédure était enclenchée.  Selon le procureur de la République, cette démarche s’inscrit dans un souci d’apaisement, ce que  confire par Me Jil-Benoît Afangbédji, l’un des avocats de ces étudiants, qui dit se réjouir de cette clémence envers ses clients.

Les étudiants Ndjaho Meheza, Logossou Yao, Hounze Kodjo et Yada Bakele étaient poursuivis pour troubles à l’ordre public, « rébellion et destruction de biens publics ». Ils couraient 12 moins de prison. 

Rappelons que les étudiants de l’Université de Lomé réclamaient de meilleures conditions d’étude entre autres le payement des bourses et allocations de secours (ce qui est fait).

Publier un Commentaire