Societé

Mention spéciale pour le Togo : déclaré « Pays conforme », il rentre au Conseil d’Administration international de l’ITIE

Le mercredi 22 mai 2013, s’est tenue la 23ème réunion  du Conseil d’Administration international de l’ITIE à la « Bayside Terrace » du « Sydney Convention and Exhibition Center ». Cette réunion, qui a duré de 9 heures à 14 heures 30 minutes (TU+10), a consacré l’accession du Togo au statut de « pays conforme de l’ITIE ». A 13 heures locales, le Conseil d’Administration a suspendu ses travaux pour notifier la bonne nouvelle à la délégation du Togo. C’est la présidente de l’ITIE, Madame Clare Short, qui a annoncé la décision favorable du Conseil d’Administration pour la conformité du Togo à la norme ITIE comme recommandé par le validateur, le cabinet CAC 75, dans son rapport d’évaluation de la mise en œuvre du processus de l’ITIE au Togo. La présidente de l’ITIE, Clare Short, a félicité le Togo pour ses progrès réalisés dans le délai prescrit avant de donner la parole au Coordonnateur national, Didier Kokou AGBEMADON. Celui-ci a remercié le Conseil d’Administration pour sa décision et exprimé la gratitude du gouvernement togolais et des organes de mise en œuvre du processus aux membres du Conseil d’Administration et du Secrétariat international de l’ITIE. C’est grâce à tous que le Togo a pu respecter les règles de l’Initiative et parvenir à la conformité dans le délai requis, a-t-il fait remarquer. Cet instant historique a été immortalisé par une photo de famille de la délégation togolaise autour de la présidente de l’ITIE. Il faut noter que le Togo et la Côte d’Ivoire ont été les deux pays déclarés « conformes » à la norme ITIE au cours de cette réunion avec une admiration de tous pour l’efficacité de la mise en œuvre réalisée par le Togo. Raison pour laquelle le Coordonnateur national de l’ITIE-Togo va siéger désormais au Conseil d’Administration international de l’ITIE.

Selon le Secrétariat international de l’ITIE, la mise en œuvre du processus au Togo a apporté plusieurs innovations notamment l’introduction du secteur de l’eau (ressource minérale), les déclarations ventilées par entreprise et par flux de revenu, la divulgation des paiements sociaux, la divulgation des détenteurs de licences et la divulgation des données relatives à la production. Ces innovations ajoutées aux progrès réalisés entre le premier et le second rapport de réconciliation des données ont fait ressortir la qualité de la mise en œuvre du processus au Togo et ont justifié l’élection du Togo comme membre du Conseil d’Administration. D’après la présidente de l’ITIE, ce choix permettra au Togo de faire profiter son expérience à tous les autres pays membres de l’Initiative. La nouvelle norme ITIE a été présentée à l’Assemblée générale qui l’a adoptée au cours de cette réunion. Des modifications ont été également apportées aux statuts de l’Association pour renforcer l’efficacité de la structure internationale.

Les Philippines et l’Honduras également ont été acceptés comme pays candidat de l’ITIE portant à 39 le nombre des membres de l’Initiative. Avec la déclaration du nouveau statut du Togo et de la Côte d’Ivoire, c’est plus de la moitié des pays mettant en œuvre le processus qui sont devenus conformes à la norme ITIE. Les nouveaux défis au regard de la nouvelle norme ITIE sont maintenant focalisées sur comment passer de la transparence à la recevabilité. 

Publier un Commentaire