Politique

Liste commune de l’opposition : Et le rêve devient irréalisable ?

L’opposition togolaise (les partis politiques du CST et de l’Arc-en-ciel) parviendra- t-elle  à présenter une liste unique aux prochaines élections législatives programmées pour le 21 juillet ? Face à ce désir hardant des militants, se présente une autre réalité ; le conflit de leadership. Si du coté de l’Arc-en-ciel, le discours se veut rassurant, tel n’est pas le cas dans le camp du Collectif Sauvons le Togo.
« Vous savez bien que c’est la Coalition qui s’est battue pour obtenir les discussions qui ont abouti au report de la date de clôture de dépôt des dossiers et à la mesure visant à libérer des personnes détenues dans l’affaire des incendies. Les discussions se poursuivent et nous nous battrons, afin que ces élections se déroulent dans les meilleures conditions et dans un contexte d’apaisement », a déclaré Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson à l’Agence Savoir News avant de préciser que la coalition qu’elle préside n’attend que ses amis du CST.
Du coté de l’Alliance nationale pour le changement l’idée d’une liste commune de l’opposition a encore du chemin. Jean Pierre Fabre, le président du parti a publiquement désavoué ses camarades de lutte sur une radio de la capitale : « « Depuis quelque temps beaucoup de personnes s’agitent sur les medias. Ils disent le contraire de ce qu’ils disent aux réunions. Nous expliquerons aux medias pourquoi nous avons adopté une telle position » (propos repris par le site pa-lunion).   
Le dernier délai pour le dépôt des candidatures est fixé pour ce mercredi à minuit.
 

 

 

Publier un Commentaire