Politique

Le président de l’Obuts se prononce suite au dialogue avec le gouvernement

Agbéyomé Kodjo (photo), le leader d’Obuts qui fait liste commune avec le collectif d’opposants ‘Sauvons le Togo’, a piqué mercredi une grosse colère. Il s’insurge contre le report de 4 jours des législatives ; une décision qui est pourtant le fruit d’un accord entre le gouvernement et ses amis politiques.

« Le gouvernement nous a planté un couteau dans le dos en fixant unilatéralement la nouvelle date des élections. C’est scandaleux. Ce qu’on a lu est un simple communiqué de presse et pas un accord. En aucun moment, nous ne nous sommes mis d’accord sur la date du 25 juillet. Nous allons retourner à la table de discussion et nous en reparlerons. Cette date ne change rien et n’arrange rien», a expliqué très remonté M. Kodjo.

Mais du côté de la coalition Arc en ciel (AEC), qui prenait part aux pourparlers, la réaction est un peu plus light. « La question a été âprement débattue et nous avons souhaité que le report soit plus que quatre jours. (…) Mais dès lors que nous avons des représentants dans les commissions électorales, nous n’avons pas d’appréhension particulière par rapport au déroulement du scrutin», a indiqué Brigitte Adjamagbo-Johnson, l’une des responsables d’AEC.

Les électeurs se rendront donc aux urnes le 25 juillet, en pleine semaine. Une nouveauté au Togo où les scrutins se déroulent en principe le dimanche.

Publier un Commentaire