Politique

Togo : Les négociations ont repris entre le pouvoir et l’opposition

Reprise des discussions hier lundi à Lomé entre le gouvernement et les représentants du Collectif ‘Sauvons le Togo’ (CST) et d’Arc en ciel (AEC) à propos d’éventuels aménagements à apporter au processus électoral.

Les opposants entendent obtenir un accord sur une série de demandes liées à l’élection, mais pas seulement. Citons, notamment, des garanties supplémentaires quant à la transparence du scrutin, le réexamen par la Cour constitutionnelle des listes recalées, la libération de militants du CST inculpés et incarcérés dans le cadre de l’enquête sur les incendies criminels des marchés de Kara et de Lomé. Autre revendication, le rôle de la HAAC pendant la campagne et la question de l’interdiction des manifestations.

Rappelons que toutes ces demandes interviennent alors que la campagne électorale s’est officiellement ouverte samedi. Et c’est la raison pour laquelle le CST et AEC réclament un report du scrutin.

Aucune décision n’a été prise à ce sujet. Les élections législatives accusent déjà 9 mois de retard.

Pour entamer le chantier des réformes institutionnelles et constitutionnelles, le Togo doit se doter dans les meilleures délais d’une Assemblée.

Publier un Commentaire