Politique

Togo : Le ministre de la sécurité Yark Damehane soucieux d’un scrutin paisible et équitable exhorte les partis à faire preuve d’autorité et de responsabilité

‘Nous avons organisé des élections dans le calme en 2007 et en 2010; le défi est d’avoir également un scrutin apaisée cette fois-ci’. C’est ce qu’a déclaré Yark Damehane, le ministre de la Sécurité, à l’ouverture d’une réunion mercredi à Lomé.

Autour de la table pour parler sécurité, des représentants de la Céni, du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) et, bien sûr, des partis politiques, les premiers concernés.

M. Damehane a demandé à ces derniers d «’user de leur autorité auprès de la jeunesse pour qu’au soir du scrutin, la fraternité soit renforcée ».

Le ministre a aussi précisé la mission de la FOSEL (Force de sécurisation des élections). Elle est composée de 6.500 hommes, dont 3000 policiers, 3000 gendarmes et 500 gardiens de préfectures. Les instructions sont claires : maintenir le calme et veiller au bon déroulement de la campagne électorale et du vote.

Publier un Commentaire