Politique

Législatives 2013 : Kofi Yamgnane coupe la poire en deux

Les résultats des élections législatives du 25 juillet 2013 continuent susciter des réactions au sein de la classe politique togolaise. La dernière en date émane du président de Sursaut Togo, Kofi Yamgnane. Bien que n’étant pas au pays, le fils de Bassar dénonce des cas de fraudes et la volonté du parti présidentiel de se maintenir au pouvoir. Il a également tiré à boulet rouge sur l’opposition togolaise. Selon le président de Sursaut Togo, l’opposition a encore «  failli ».

Dans une interview accordée aux confrères de l’agence Afreepress, Kofi Yamgnane ne reconnait pas les résultats proclamé par la Ceni. Il s’étonne de la prouesse d’UNIR  dans son fief. « Ce que vous appelez « raz-de-marée » n’est rien d’autre que le résultat de la fraude et du vol pur et simple commis contre la volonté du peuple togolais. Un exemple : à Bassar, le parti UNIR n’a pas pu faire élire 2 députés, c’est tout simplement impossible puisqu’il était très largement minoritaire en voix tant à Bassar-ville que dans tous les bureaux de vote périphériques de tous les quartiers, ainsi qu’à Kabou, Bangéli, Bitchabé et Dimori », a-t-il déclaré.

L’ancien ministre français, revient sur l’inefficacité des stratégies de l’opposition : « Une fois de plus, l’opposition a failli (…) Forcément l’opposition a une très lourde responsabilité dans cet incroyable et dramatique méli-mélo et c’est cela qui justifie le désespoir momentané du peuple togolais. J’ai la responsabilité de lui promettre un avenir qui peut être radieux.»

Publier un Commentaire