Faits divers

Togo – Pluies diluviennes au nord du Togo : le ministère de l’ Environnement sensibilise les populations de la région des Savanes sur le plan de réponses aux urgences liées aux inondations.

Le ministère de l’Environnement à travers son projet « gestion intégrée des catastrophes et des terres » a sensibilisé lundi les acteurs en gestion des catastrophes et la population des Savanes (nord-Togo) sur le plan de préparation et de réponses aux urgences liées aux inondations après les pluies diluviennes des 15 et 16 août qui se sont abattues sur la région, appris mardi l’agence Xinhua auprès du ministère de l’Environnement.

L’équipe de sensibilisation, conduite par le coordinateur du projet, Morou Amidou Assimaila, a échangé avec les participants sur les règles à observer avant, pendant et après les inondations pour minimiser les risques et les effets de l’aléa.

Aux nombres de ses règles, la délégation a rappelé que pour prévenir la survenance d’une inondation il faut curer les caniveaux, avoir certains réflexe au cas où l’aléa survenait, notamment chercher à évacuer vers les lieux le plus tôt possible en emportant avec soi le nécessaire pour continuer par vivre ailleurs ou chez les voisins. Il s’agit d’assainir l’environnement immédiat, sauver les biens en privilégiant sa vie.

Les acteurs régionaux en gestion des catastrophes et la population de Tône ont été édifiés sur les causes naturelles et humaines et les conséquences des inondations matérialisées par des dégâts matériels, le trafic d’enfants, les viols et les vols et sur les conséquences connexes liées à l’inondation.

Les inondations constituent une période propice à certaines maladies et gite larvaire pour la reproduction des moustiques. L’équipe de sensibilisation a remis aux autorités de la commune de Dapaong, un lot de matériels de nettoyage composé de pelles, coupe- coupe, poubelles, houes, pioches, brouettes, bottes, gangs, râteaux pour assainir la ville de Dapaong.

Le coordinateur du projet Gestion Intégrée des catastrophes et des Terres, Morou Amidou Assiaila, a indiqué que le projet dans sa composante 2 prévoit le renforcement des communes pour faire face aux changements climatiques et à la réduction des risques des inondations. Il a félicité les autorités préfectorales pour la promptitude avec laquelle elles ont réagi face aux récentes inondations et a exprimé sa gratitude à la Banque Mondiale pour son appui dans la mise en uvre du projet gestion intégrée des catastrophes et des terres

Source: Xinhua

Publier un Commentaire