Technologie

Le Togo a célébré la première journée nationale de l’Energie Durable

Le Togo comme de nombreux pays a de déficit  énergétique durable. En Afrique subsaharienne, plus de 600 millions de personnes n’ont pas accès aux services énergétiques modernes et dépendent en grande partie de la biomasse traditionnelle alors que le continent dispose d’immenses ressources en énergie hydro électrique, solaire, éolienne, géothermale.

C’est ce qui a motivé  le Togo a organisé ce 22 octobre, la première journée nationale de l’Energie Durable sous le thème ; « Accès pour tous à l’énergie durable, pour un développement harmonieux ». Une première dans le domaine de l’énergie ici au Togo.

Pour le Ministre des Mines et de l’Energie,  «  70% de la population n’a pas accès à l’énergie, c’est pourquoi il s’agirait de mobiliser les décideurs, le secteur privé et la société civile autour des Objectifs à atteindre d’ici 2030 » a souligné Damipi Noupokou.

Cette première du genre a été célébrée dans les locaux de la société Sodigaz sise au quartier Avépozo.

Mais il est possible de réduire quelques risques à savoir, « supprimer les gaspillages d’énergie, réduire les pertes, produire l’énergie nécessaire, opter pour les énergies renouvelables » a recommandé DAOU Jonas, Directeur de la société de Distribution de Gaz (SoDiGaz).

Mais déjà 22 villages viennent d’être électrifiés, 13000 lampes solaires distribués pour les ménages.

Le gouvernement vient de procéder au lancement du projet d’électrification de 40 villages dans les 05 régions économiques du Togo, à Djagblé (maritime), Morétan (plateaux), Kazaboua (centrale), Sarakawa (Kozah) et Bidjenga (Savane).

Un grand projet d’interconnexion électrique entre le Togo, le Ghana, le Bénin et le Nigeria est en vu dans les prochains jours.

Publier un Commentaire