Societé

Le Togo pour un travail décent pour les gens de mer

Le Togo pour un travail décent pour les gens de mer : Le ministre Ninsao Gnofam a lancé l’harmonisation avec la Convention de 2006

Le poids du transport maritime dans l’économie mondiale n’est plus à démontrer. Le travail maritime est devenu l’un des sujets de préoccupation importante pour les Etats maritimes, notamment en matière de protection et de sécurité pour les gens de mer. Le Togo a ratifié la Convention de l’OIT sur le Travail Maritime le 14 mars 2012, pour gagner le pari de la mise en conformité de sa législation avec la Convention 2006 de l’Organisation Internationale du Travail.

Le ministre des Travaux Publics et des Transports, Ninsao Gnofam a lancé ce 7 mars 2013, les travaux du Séminaire national de 5 jours sur la mise en œuvre de la Convention du Travail Maritime, auquel prennent part des représentants des ministères responsables des questions liées au travail des gens de mer, des représentants des administrations et institutions publiques impliquées telles que les caisses de sécurité sociale et organismes chargés des inspections des navires. Y prennent également part, des représentants des organisations d’employeurs appelés armateurs et de travailleurs que sont les gens de mer.

Dans son discours d’ouverture, le ministre Ninsao Gnofam a salué l’« heureuse initiative » conjointe de l’Organisation Maritime Internationale (OMI) et de l’OIT «de fusionner les différentes Conventions de l’OIT sur le travail maritime pour en faire une seule Convention de travail offrant les conditions décentes à nos marins ». La Convention de 2006 fait partie des quatre (4) Conventions pertinentes de l’OMI que sont la Convention internationale de 1974 sur la sauvegarde de la vie humaine en mer (SOLAS 74), la Convention MARPOL de 1978 sur la prévention de la pollution marine et la Convention adoptée la même année sur les normes de formation des gens de mer, de délivrance de certificats et de veille révisée en 2010, dite Convention STCW 78/2010.

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale, M. Siabi Kwame-Kouma et de Mme Cécile Balima-Vittin, spécialistes Normes de l’OIT, représentant le Directeur de l’Equipe d’Appui Technique au Travail Décent de l’OIT/Bureau Pays à Dakar.

Publier un Commentaire