Technologie

Les meilleurs résultats et les problèmes de connectivité

Tous les pays figurant parmi les 30 premiers du classement sont des pays à revenus élevés, ce qui fait bien ressortir la forte corrélation entre revenu et progression des TIC.
On constate des différences très importantes entre pays développés et pays en développement, les valeurs IDI étant en moyenne deux fois plus élevées dans les uns que dans les autres.
Le rapport met en évidence un groupe de « pays les plus dynamiques » ayant obtenu des résultats positifs supérieurs à la moyenne en ce qui concerne leur classement selon l’indice IDI et/ou la valeur de cet indice au cours des 12 derniers mois. Ces pays sont (par ordre décroissant) les Emirats arabes unis, le Liban, la Barbade, les Seychelles, le Bélarus, le Costa Rica, la Mongolie, la Zambie, l’Australie, le Bangladesh, Oman et le Zimbabwe.
Le rapport met aussi en évidence les pays qui affichent les niveaux IDI les plus faibles – les « pays les moins connectés« .
Ces pays abritent 2,4 milliards d’habitants – autrement dit, un tiers de la population mondiale. Les pays les moins connectés sont aussi ceux qui pourraient bénéficier le plus de l’amélioration de l’accès aux TIC et de l’utilisation de ces technologies dans des domaines comme la santé, l’éducation et l’emploi.
Le Togo faisait parti des pays les moins connectés en 2012, avec un IDI inférieur à 2,33. En effet en 2011, l’IDI du Togo était de 1,65. Pour cette année, les données de calcul de l’IDI ne sont pas disponibles pour le Togo.

Publier un Commentaire