Santé

Togo : L’OMS et l’UNICEF activent la prévention et la lutte contre la Pneumonie et la Diarrhée

06 pays dont Bénin, Burundi, Ghana, Sierra Leone, Zambie et le Togo ayant pris à bras le corps la prévention et la lutte contre la pneumonie et la diarrhée en Afrique sont en atelier de partage d’expériences du 09 au 11 décembre 2013 à Lomé sous l’égide de l’OMS et de l’UNICEF. L’atelier sur le plan d’action mondial pour la prévention et la lutte contre la pneumonie et la diarrhée (GAPPD) permettra de sensibiliser les pays qui vont introduire le Vaccin PCV contre la pneumonie et le Vaccin rota virus, mais aussi de faire des propositions des actions clés sur les perspectives pour la mise en œuvre effective du GAPPD. Ce plan selon Dr. Lucile IMBOUA, la Représentante résident de l’OMS au Togo doit mieux intégrer les interventions et les activités de lutte contre la pneumonie et la diarrhée en protégeant les enfants à travers la mise en place et la promotion des bonnes pratiques en matière de santé. « chaque année des millions d’enfants meurent de la pneumonie et de la diarrhée. Nos efforts doivent empêcher les enfants d’être atteint de pneumonie et de diarrhée grâce à une couverture universelle de la vaccination, la prévention du VIH et l’existence d’environnements sains » a telle expliqué. A en croire la Représentante résidente de l’UNICEF au Togo, Dr Viviane Van Steirteghem L’UNICEF, une attention particulière sera accordée aux recommandations issues de cet atelier afin que les feuilles de route de chaque pays dans la mise en œuvre de ce plan soient effectives pour un traitement approprié aux enfants malades de la pneumonie et de la diarrhée. « Au Togo, les efforts sont fait et il va falloir focaliser les objectifs futurs sur des interventions axées sur la santé de la mère. La pneumonie et la diarrhée sont parmi les premières causes de mortalité de l’enfant de moins de 5 ans » a souligné Dr Sika Kokou, Directeur national de la santé. Rappelons que ces deux maladies contribuent pour 29% de tous les décès des enfants entrainant de ce fait la perte chaque année de 2 millions environ de vie chez les enfants.

Publier un Commentaire