Societé

Togo: Des corps étrangers dans l’eau vitale : Pas de danger selon la BB !

Mettre en confiance les consommateurs quant  la qualité de ses produits, telle est l’une des raisons qui a motivé ce jeudi 9 janvier 2014, une visite de contrôle de qualité initiée par la  Brasserie  BB-Lomé   dans ses usines de Lomé et d’Anfoin. Distinguée League of Excellence de Guinness en 2012 comme première en Afrique et troisième au niveau mondial, la BB-Lomé a ouvert les voiles sur la fabrication de ses produits (10 marques de bières, 02 marques de boissons maltées, 14 marques de boissons gazeuses et l’Eau Vitale). Cette opération de relation publique a été l’occasion pour les responsables de la BB de s’expliquer sur les débris de métaux retrouvés dans certaines bouteilles de son produit Eau vitale.

Début novembre 2013, il a été constaté des particules de fer dans certaines bouteilles de 0,5 litre d’Eau vitale. Quelques jours après la plainte, la Brasserie a ordonné le 26 novembre 2013 des analyses effectuées par le laboratoire de l’INH, le laboratoire de l’ITRA  et le  laboratoire Neptune de France.  Ces particules de fer ne sont qu’ « une précipitation de fer de manganèse » selon  le Directeur général adjoint, Bruno Kerguen.  Les résultats des prélèvements ont relevé que ce métal « ne peut pas porter atteinte à la santé ». La Brasserie, selon les explications de ses responsables a procédé aux actions correctives.

A Lomé tout comme à Anfoin, la qualité est contrôlée à BB Lomé à toutes les étapes du processus, depuis les achats des matières premières jusqu’aux produits finis. La délégation composée de journalistes et de représentants des organisations de la société civile (Associations togolaise des consommateurs…), s’est imprégnée de la procédure des achats des matières premières, des étapes de la fabrication de la bière, des sirops ainsi que les techniques de conditionnement desdits produits.

Toutes ces mesures prises pour assurer la qualité de ses produits ont valu à la BB-Lomé, la certification ISO 9001 Version 2008  et ISO 22000 Version 2005 pour son usine d’Anfoin.

A l’usine de Lomé, le Système de Management de la Qualité a été certifié par SGS ICS France le 29 décembre 2010 et son renouvellement a été effectif depuis Octobre 2013.

Les responsables de la BB-Lomé ont saisi l’occasion pour répondre aux inquiétudes soulevées par les professionnels de la presse. Ainsi les rouilles constatées parfois  à l’ouverture des bouteilles de la BB-Lomé ne sont pas en contact avec le contenu et par conséquent, sont sans danger sur la santé des consommateurs. « Ce problème est dû à un phénomène climatique cependant les capsules présentent en interne des joints qui empêchent la rouille d’entrer en contact avec le produit et des dispositions sont prises pour réduire ce phénomène », nous explique Didier Nagbe responsable Marketing et stratégie de la BB-Lomé.

Créée en 1964, la Brasserie BB-Lomé célèbre cette année son cinquantenaire. Elle emploie 647 personnes sur ses  3 sites de production (Lomé, Kara et Anfoin).

Publier un Commentaire