Faits divers

La Saint Valentin : toute une histoire… comment la réussir ?

Plusieurs théories s’affrontent pour déterminer l’origine de cette fête : pour certains, elle est associée aux fêtes romaines des Lupercales, célébrées tous les 15 février pour célébrer le retour du printemps. A cette occasion, une “loterie de l’amour” était organisée, désignant les hommes et les femmes qui allaient passer le reste de l’année ensemble. Une autre hypothèse met en avant l’histoire tragique du père Valentinus, qui, comme de nombreux chrétiens, aurait été décapité un certain 14 février de l’an 270 sous les ordres de l’empereur Claude II qui avait fait abolir le mariage…

Néanmoins, la première trace écrite de la Saint Valentin comme fête de l’amour, date du Moyen-Age, en Angleterre. A cette époque, on avait coutume de dire que c’était le jour où les oiseaux migraient…A cette vision bucolique du retour des beaux jours, était associée la rédaction de lettres d’amour envoyées à sa valentine ou son valentin… En 1496, le pape Alexandre VI fait officiellement de Saint Valentin le saint patron des amoureux. Depuis, les amants ont l’habitude de s’envoyer des cartes pour déclarer leur flamme. L’une des plus anciennes serait celle que Charles, duc d’Orléans, envoya à sa dulcinée depuis la tour de Londres où il était emprisonné.

“La Saint Valentin et les autres fêtes permettent de marquer sa reconnaissance à l’autre d’avoir été choisi, malgré sa propre imperfection. C’est rassurant et permet d’exprimer sa gratitude, d’être dans une bulle amoureuse. Il faut multiplier les petits rendez-vous en tête à tête”.

*auteur de “60 clés pour réussir son couple”, éditions Odile Jacob.

Une Saint Valentin réussie

“La Saint Valentin se cultive toute l’année ! Faire attention à l’autre, lui montrer qu’on l’aime doit être régulier. A l’inverse, ces fêtes et rituels permettent aussi de tirer la sonnette d’alarme, de prendre conscience que l’on a sombré dans la routine ou négligé l’autre.

Pour trouver le bon cadeau, ne sombrez pas dans le cliché. Ainsi, ne réservez pas dans un restaurant chic si votre moitié est casanière et appréciera davantage un petit dîner à la maison. De même, si vous voulez lui offrir un cadeau, évitez de lui poser directement la question ‘Chéri(e), qu’est-ce-qui te ferait plaisir ?’ mais tachez de trouver un cadeau qui lui plaira à coup sûr… Il serait dommage que la soirée vire à la soupe à la grimace !” Messieurs, pour une prise de risque limitée, sachez qu’un bouquet de fleurs est presque universellement apprécié… !

Publier un Commentaire