Societé

Presse togolaise : Pour un règlement à l’amiable des cas des radios fermées

ministre-anate

Du 30 juin au 02 juillet, se tenaient à Kpalimé ( 120 km de Lomé), les états généraux de la presse togolaise. Les travaux de trois jours ont été sanctionnés par un rapport général et une liste de résolutions spéciales dont Lome Infos a reçu copie.

Les participants aux travaux ont  apprécié à leur juste valeur, les dispositions prises par l’Etat togolais en vue de garantir la liberté de la presse au Togo. Cependant ils ont estimé que la fermeture des radios Legende FM et X Solaire pourrait constituer des restrictions à cette liberté.

Comme recommandation, les participants aux états généraux de la presse propose:

  1. la mise en place d’un comité ad ‘hoc chargé de recueillir les cas allégués de restriction à l’exercice de la liberté de presse et la liberté d’expression;
  2. le comité ad ‘hoc sera composé d’un membre du comité d’organisation des Etats généraux de la presse, et d’un représentant de chacune des organisations professionnelles représentatives (APAC, ATOPPEL, CETEP, CONAPP, OTM, OTIFEM, UJIT, URATEL, SAINJOP, SYNLICO)   ayant pris part aux Etats généraux de la presse.
  3. ce comité doit produire dans un délai d’un mois, un rapport sur les différents cas répertoriés, assortis de recommandations en vue de leur règlement amiable.
  4. le rapport du comité ad ‘hoc doit être adressé au Président de la République, haut parrain des Etats généraux de la presse ; au Premier ministre, Chef de Gouvernement représentant de Son Excellence Monsieur le Président de la République à l’ouverture des travaux, au Président de la HAAC, à Madame la Ministre de la Communication, des Arts, de la Culture et de la Formation Civique, aux Agences du Système des Nations Unies au Togo, aux Experts qui ont encadré les travaux des Etats généraux de la presse togolaise, aux organisations professionnelles représentatives de médias ainsi qu’ aux Organisations de la Société Civile invitées aux Etats généraux de la presse togolaise.
  5. les organisations professionnelles représentatives sont chargées avec le concours de Madame la Représentante Résidante du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’Homme (HCDH-Togo), de faire le suivi de la mise en œuvre des recommandations formulées par le Comité ad ‘hoc.

Nulle part, il n’a été mentionné la réouverture prochaine des radios fermées ou pas.

Publier un Commentaire