Santé

Lutte contre la stigmatisation des personnes vivant avec le VIH

CNLS TOGO

Des avancées ont été enregistrées au Togo dans la lutte contre la pandémie du VIH. Le taux de prévalence à chuter passant de 6 à 2,9% entre 1999 et 2013. On estime à 62% le taux de couverture des Personne Vivant avec le VIH (PVVIH) qui sont sous traitement anti rétroviraux.

Le gros problème avec le VIH est la stigmatisation avec les PVVIH. Ainsi 9% des PVVIH ont été exclues au cours d’une activité familiale au cours des 12 derniers mois. Un chiffre alarmant que le Réseau des Associations des personnes vivant avec le VIH sida au Togo est monté au créneau pour dénoncer avec le concours de CNLS IST. Tous ensembles ils viennent de lancer un dispositif de contrôle d’accompagnement à ces victimes de stigmatisation.

[showads ad=inpost]

 

« Il s’agit de l’observatoire sur la stigmatisation et la discrimination à l’égard des PVVIH. Il y a un comité de suivi qui va élaborer toutes les stratégies pour la mise en place et l’exécution de toutes les activités. A part ce comité de suivi, il y aura un secrétariat technique qui sera assuré par le réseau des associations des personnes vivant avec le VIH.» a déclaré Augustin DOKLA, le président de RAS+

D’après le Prof. PITCHE (Photo) de la CNLS IST : « La vraie stigmatisation est l’auto stigmatisation. Ils sont 35% à s’auto stigmatiser et à s’auto exclure par le fait qu’ils sont porteurs du VIH. Maintenant il sera mis en place un observatoire pour mieux documenter cette stigmatisation ».

L’observatoire a débuté sa mission depuis janvier 2014 ses activité. Il a déjà enregistré 158 plaintes au cours du premier trimestre de l’année.

Publier un Commentaire