Réligion et Culture

Togo: La population de Tsévié à vibré au rythme de la célébration de AYI ZAN

haricot tsévié

La population de Tsévié à vibré au rythme de la célébration du 44e édition de sa fête traditionnelle Ayi Zan, une fête historique qui permet d’abord de célébrer le Haricot, cette légume qui a tout son sens et qui permet d’unir et de rassembler les fils et filles du milieu.

Selon Togbui Adjéwoda DJESSOU I, AYI ZAN est une fête historique qui vient illustrer comment la ville de Tsévié est créée. Donnant ainsi l’origine du nom Tsévié au milieu Togbui Adjéwoda DJESSOU I a expliqué que les ancêtres ayant quitté Agbogbome sont venus s’installer sur cette terre et n’ont plus quitté et la raison est qu’ils ont semé le Haricot et ont voulu attendre que ca murisse avant qu’il ne quitte. C’est la raison nominative du milieu « Tsévié » C’est-à-dire « laisser pousser le haricot avant de partir ».

[showads ad=inpost]

Culture pilier de développement, c’est autour de ce thème que se déroule toute cette manifestation. Ayizan demeure un rendez vous de tous les fils et filles de Zio afin de consolider leur lien de fraternité et solidarité. Le ministre de la fonction publique M. Kolani, représentant du chef de l’Etat prenant la parole a dit à la population de Tsevié d’être fier de pouvoir exprimer son identité culturelle.

Issue des peuple Ewe de Notse, la communauté Ewe de Zio se reconnait par sa grande qualité en agriculture et d’année en année on tente de se replonger dans l’histoire pour laisser une mémoire vivante au génération future.

Publier un Commentaire