Economie

Problème de chômage chez les Jeunes au Togo, l’Internet la solution?

technologie it

Lundi 22 septembre 2014, s’est tenu à Lomé un sommet sur le Bien Etre Social, en présence de différents acteurs. Le thème autour duquel les réflexions ont tournées porte sur « la Contribution des Nouvelle technique de l’information et de la communication, dans la création d’activité socioéconomique et la promotion de l’emploi ».

 

L’Afrique a du potentiel

Une enquête menée en 2013 par l’Institut de Recherche Makenzi Global Institute, révèle que l’Afrique serait le continent qui possède le plus fort potentiel en matière de développement de services numériques et de diffusion des outils. Par rapport aux donnés numériques enregistrés, l’Institut publie que la contribution de l’internet au PIB annuel en Afrique est de 18 milliards aujourd’hui et que cette somme pourrait atteindre 300 milliards de dollars US en 2025.

 

A quel niveau se situe le Togo, par rapport à l’internet ?

Des études ont révélés que notre cher pays semble avoir eu un retard dans le démarrage de la révolution internet et traine toujours derrière des lacunes considérables. C’est dans le but de faire sortir le Togo de ce retard et de concrétiser ce potentiel de développement énorme afin de solutionner l’énorme problème de chômage chez les jeunes que ce thème a été choisit à l’occasion du sommet du bien être social.

Selon Khardiata LO N’DIAYE, Représentant Résidente du PNUD, c’était l’occasion d’échanger entre plusieurs représentants pour que l’internet soit un vrai secteur créateur d’emploi au Togo en particulier et en Afrique en général.

 

L’Internet au cœur du développement

La Banque mondiale, estime que toutes augmentations de la capacité internet de 10% cent boosterait le taux des croissances des pays de 1,8 point. Pour que le Togo atteigne cette ligne, il faut 3 actions selon Pawou Piniwè BATANA Directeur Général IPNET Experts SA. « Si un pays veut se développer, il doit entreprendre impérativement 3 actions : la première c’est de développer l’internet, la seconde, c’est informatiser l’administration, et la 3ème c’est d’encourager l’émergence de centres de formation de point en informatique », disait-il.

Pour se lancer d’ores et déjà dans le processus, l’Agence Nationale Pour la Promotion de l’Emploi a déjà identifié plus de 400 métiers et compte entamer sa mini révolution de l’internet.

« Bientôt, nous mettrons en place une plateforme qui concerne l’orientation scolaire et professionnelle dans les 3 villes de Tsévié, Sokodé et Kpalimé. Ces initiatives est la deuxième et c’est de pouvoir utiliser l’énergie solaire partout sur le territoire ou les jeunes peuvent aller travailler…nous allons pouvoir être partout avec ce système », indiquait monsieur Edmond AMOUSSOU, Directeur Général de l’ANPE.

Espérons qu’avec ce sommet, d’autres dispositions seront prises par les autorités du pays, dans le but de pousser très loin la révolution des Nouvelles Techniques de l’Information et de la Communication au Togo, à L’image du Kenya qui est le leader mondial en Mobil Banking et l’exporte.

Publier un Commentaire