Societé

Manifestation des chauffeurs de taxis à Lomé

taxi en greve

Ce jeudi 18 septembre 2014, les conducteurs de taxis sont descendus dans les rues de Lomé afin de manifester leur mécontentement contre certaines dispositions prises par le Gouvernement dans le but de renforcer la sécurité routière notamment celle qui consiste à changer les anciens permis en papier contre le nouveau informatisé.

 

« Nos permis sont nos diplômes »

Hier dans la matinée, le passage était difficile sur la route nationale N01, devant la Direction des Transports Routiers et Ferroviaires. Ils étaient nombreux à exprimer leur désarroi, par rapport à la nouvelle décision du Gouvernement qui exige un nouveau format de permis de conduire contre 15 000 CFA.

L’un d’entre ces chauffeurs de taxis mécontents, a essayé de s’expliquer en ces termes : « quand on te demande les pièces tu remets, ils demandent le permis. Si c’est l’ancien permis, ils retirent, ils ne te remettent plus et te demandent d’aller changer contre 15 000 Fr. alors que c’est un diplôme à nous ».

« Ce que nous nous savons c’est qu’on change le permis en commun mais pas le permis léger » disait un autre.

Ce n’est qu’après l’appel à l’ordre de la gendarmerie que la circulation fut finalement dégagée.

 

Quel est réellement le problème ?

Suite à ce mouvement des taximen, le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civil s’est prononcé.

Il explique  en disant qu’« il y a des gens qui continuent par conduire avec les anciens permis, il y a plus de 10 ans que le Gouvernement a fait sortir le permis informatisé que chaque les conducteurs doit renouvelé tous les 5 ans, ce qui est tout à fait normal.

L’acuité visuelle de l’homme, ça change avec l’âge. Si aujourd’hui vous arrivez à lire à 10 mètres, 5 ans après, sa ne serait plus les mêmes facultés. Donc, on demande à chaque conducteur, à chaque chauffeur de renouveler son permis tous les 5 ans.

Renouveler ne veut pas dire aller reprendre. Il suffit d’aller voir un médecin avoir un certificat de vision, payer une quittance et on vous remet votre permis. On ne peut pas comprendre aujourd’hui qu’il ya des chauffeurs qui ont encore des permis des années 80 en papier, ce n’est pas normal. »

Espérons que le Gouvernement et ces conducteurs arriveront à trouver un très bon consensus dans les jours à venir pour la paix au Togo.

Publier un Commentaire