Economie

Togo : Ca chauffe dans le camp des déclarants en douane

douanier port

Sur décision du Gouvernement, un guichet unique, SEGUCE, va être installée pour le commerce extérieur dans le but de faciliter aux transporteurs leur passage à la douane. Cette décision vient mettre fin ou presque selon les déclarants en douane à leur profession.

 

’’SEGUCE égal EBOLA’’

C’est ce qu’on pouvait lire sur les pancartes des déclarants en douanes mécontents, qui protestent depuis plusieurs jours contre la nouvelle disposition prise par l’état, celle qui consiste en l’installation d’un guichet unique confiée à société SEGUCE.

Cette réforme ainsi planifiée, met fin ou presque au métier du déclarant en douane. L’un d’eux, s’exclame : « SEGUCE est agrée par l’Etat et ils disent que nous n’auront plus l’accès à la douane, que c’est eux seulement qui vont travailler avec la douane et ce monde là, qu’est-ce que nous allons devenir ? » Des déclarants en douane protestent donc contre la mise en application du guichet unique et accuse la société SEGUCE de leur voler leur travail.

 

Il faut des déclarants en douane agrées par l’Etat

Pour pouvoir continuer par exercer la fonction de déclarant en douane, le gouvernement exige à ces commissionnaires un agrément dont l’acquisition n’est pas chose aisée. Avant d’être agrémenté par l’Etat, ils auront besoin d’être titulaire d’un BAC+2, d’avoir fait 10 ans de profession d’expérience au minimum sur le terrain et d’avoir 25 millions de caution.

La profession des déclarants en douane est-elle en voie de disparition ? La question reste toujours posée.

En espérant au moins une modification de ces réformes qui tue leurs métiers, ces milliers de transitaires ont soumis une lettre de doléance à l’appréciation du Commissaire en Douane qui les présentera au Ministre en charge.

Publier un Commentaire