Politique

Togo : Election des membres de la CENI, jour de consensus parlementaire

ceni togo

Après plusieurs suspensions, la session extraordinaire qui consiste à élire les membres de la Cour Constitutionnelle et de la CENI démarrée depuis le 9 sept dernier, a finalement prit fin ce mercredi 17 septembre 2014 par l’élection des 10 autres membres de la CENI.

 

Les membres de la CENI sont à présent connus

Le chemin a étélong mais, les élus du peuple sont finalement arrivés à un consensus pour élire les 17 membres de la Commission Electorale, Nationale Indépendante. Sans avoir toujours clarifié son statut, l’UFC réussi à obtenir un siège au titre de l’opposition parlementaire.

Notons qu’avant d’arriver à ce consensus, vous n’êtes pas sans savoir que l’élection des membres de la Cour Constitutionnelle constitue un sujet de divergence entre les partis politiques présents à l’hémicycle. Avant l’élection des 10 autres membres de la CENI hier, une opération de déminage a été préalablement faite.

Le désistement d’AKPOTUI ANANI a permis d’élire le candidat choisi par la coalition arc-en-ciel pour le compte de l’opposition extraparlementaire Sibabi BOUTCHOU. « Il y a eu des tractations, nous nous sommes mis d’accord sur certaines de choses dès le départ, qui ont été remis en cause et vous avez vu que nous avons protesté mais ce matin, on est revenu partiellement sur une partie des compromis », avait déclaré Me Dodji APEVON, député de la coalition Arc-en-ciel à l’issu de cette opération de déminage.

 

Un consensus mais la question sur le statut de l’UFC demeure

Après les tractations et après concertation des chefs de fils des partis, les parlementaires ont à l’unanimité approuvés par acclamations, le choix des 10 autres membres de la CENI, même s’il y a anguille sous roche.

Chacun des chefs de fil des partis politiques sont satisfaits du vote mais pour ceux de l’opposition notamment la coalition arc-en-ciel, le problème du statut de l’UFC demeure un problème qui va sans doute resurgir dans l’avenir.

Après élection de ses 17 membres, la CENI pourra reprendre le processus électoral suspendu depuis un temps, faute de renouvellement de ses instances.

Lundi prochain, les députés de retrouveront pour voter le budget de l’Assemblée Nationale.

Publier un Commentaire