Faits divers

Togo : Fusillade à l’aéroport international de Lomé

braquage

Ce 28 septembre 2014 entre 11h et 11h30min, des voleurs à mains armées, ont attaqué des commerçants qui s’apprêtaient à prendre le vol à l’aéroport international Gnassingbé Eyadema. Les braqueurs se sont envolés avec une mallette comportant une forte somme d’argent, après plusieurs minutes de fusillade, qui a occasionnée 2 morts, plusieurs blessés et dégâts.

 

Que s’était-il réellement passé ?

En pleine journée hier dimanche 28 septembre 2014 au alentour de 11h et 11h30 min, des bandits s’en ont pris à certains commerçants qui étaient sur le point de voyager.

D’après le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile Yark Damehane, les braqueurs étaient au nombre de 3. L’un s’était positionné sur le boulevard de la paix en couverture, permettant aux deux autres armés de kalachnikov et circulant sur une moto, de s’introduire dans l’aéroport pour l’opération proprement dite.

Les voleurs se sont attaqués à un commerçant, lui arrachant une mallette d’argent et pour pouvoir prendre la fuite, tiraient sur tout ce qui bouge jusqu’au niveau de la pharmacie Hédranawoé où il on les avait perdu de vue. Ces coups de feu ont occasionnés la mort d’une personne à l’aéroport et en chemin, d’une autre au volant d’une voiture.

En plus de ces 2 pertes de vue humaines, les braqueurs ont laissé plusieurs blessés et de nombreux dégâts derrière eux avant de disparaitre avec une forte somme d’argent dont le montant reste pour l’instant inconnu. Les tentatives des forces de l’ordre pour rattraper ces bandits ou pour les retrouver, demeurent infructueuses jusqu’à présent.

Une opération bien planifiée

Depuis un certain temps, des scènes de cambriolage et de braquage sont devenus fréquents dans notre pays.

En pleine journée ce dimanche, la sécurité de la population a été une fois encore remise en cause. Tout porte à croire, que les commerçants ont été suivis par les voleurs avant d’être attaqués dans l’aéroport.

Alors, l’on se demande si de simples bandits arrivent à attaquer des Hommes au sein d’un aéroport international au beau milieu de la journée, qu’en dira t-on des gangsters professionnels ? Le togolais, est-il réellement en sécurité ?

En tout cas, le Ministre de la Sécurité a une fois encore saisi l’occasion pour rassurer la population. « C’est un acte de banditisme que nous vivons depuis un certain moment et nous devons mettre tous en œuvre pour mettre hors d’état de nuire ces individus.

Nous demandons à la population de ne pas céder à la panique, aux voyageurs de continuer par voyager par l’aéroport international Gnassingbé Eyadema, nous demandons également à la population de contribuer. Nous faisons un appel à témoin, parce que ces individus sûrement après leur forfait, se refugiaient quelque part. Nous avons des numéros verts, le 115, 117, 171 et 172, ces numéros peuvent jouer un rôle important. Les forces de sécurité seuls ne peuvent pas donc, il faut la collaboration de la population », a-t-il indiqué.

Les investiguassions se poursuivent mais soyons vigilants !

Publier un Commentaire