Economie

Togo: Lancement de la 5ème foire de Kara

foire kara

Du 17 au 31 décembre prochain, se déroulera dans la ville de Kara, le 3CK, Carrefour Commercial et culturel de Kara. Il s’agit de la 5ème édition de la foire de Kara qui offrira une fois encore l’opportunité aux opérateurs économiques d’exhiber leurs marchandises.

 

Le coup d’envoi a été déjà lancé

Dans le but de mettre à la disposition des commerçants et des artistes, un cadre d’échange économique et culturel, le 3CK organise tous les ans, il y a de cela 5 ans en arrière, une foire dans la ville de Kara. Le lancement de l’édition 2014 a été d’ores et déjà fait par le comité d’organisation.

Pour Philipe AYANOU, Responsable administrateur au 3CK, le bilan demeure positif et il s’agit d’un carrefour commercial digne de ce nom : « il y a 5 ans, peu de personnes y croyaient mais aujourd’hui, nous avons 150 exposants, beaucoup d’exposants qui viennent sont satisfaits, c’est la foire la moins chère du pays et donc, je crois qu’on peu dire que le bilan a été positif… »

Cette 5ème édition de la foire de Kara ne sera pas comme les autres. Le Responsable administrateur annonce 2 innovations majeures à savoir :

–         Un festival de musique qui réunira les vielles gloires de la musique togolaise de Lomé jusqu’à Cinkansé pour des prestations accompagnés de prix ;

–         L’association d’un projet social à chaque organisation par le 3CK dans l’objectif de partager les fruits de l’organisation avec les populations locales.

 

Les faux commerçants seront dénichés

Des personnes mal intentionnées, il n’en manque jamais dans notre société. Tout comme la foire représente une belle opportunité pour des opérateurs économiques, elle l’est de même pour des fraudeurs et des escrocs.

C’est dans le but d’arrêter ces personnes de mauvaise foi que le Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé se déclare prêt pour accompagner la 5ème édition de cette foire comme cela l’a toujours été au cours des 4 éditions précédentes.

D’après les explications de Kossi adonou, inspecteur de commerce, « Au niveau de la foire, le ministère du commerce cherche à repérer les vrais commerçants des faux commerçants, des commerçants véreux qui ont pour l’intention de distribuer des produits prohibés. Ils profitent de l’opportunité pour crier réductions, promotions, pour vendre des produits prohibés sur le marché donc on est là pour lutter contre ces activités ».

Les faux commerçants n’auront donc pas leur place à cette 5ème édition de la foire de Kara.

Nous en saurons plus dans 3 mois.

 

Publier un Commentaire