Faits divers

Braquage à Agou-Gadzépé, 10 millions 498 949 fr Cfa et une moto emportés

braquage

Dans la nuit du 16 au 17 octobre dernier, la Coopec CFAE d’Agou Gadzépé dans la préfecture du Kloto a reçu la visite des cambrioleurs. Les malfrats ont réussi à s’évader avec une somme de 10 millions 498 949 fr Cfa et une moto de marque Sanya.

 

Encore un braquage au Togo
Depuis un certain temps, les actes de criminels ne cessent de se répéter dans ce pays. Il y a quelques jours plus précisément dans la nuit du 16 au 17 octobre, des voleurs sont rentrés par force dans l’Agence Coopec CFAE d’Agou Gadzépé. Après avoir défoncé plusieurs portes, ils sont parvenus à atteindre le coffre fort qui contenait une somme de 10 millions 498 949 fr Cfa.
Les malfrats sont repartis avec un gros butin : le coffre et sa contenance en plus d’une moto.
Chef d’Agence Coopec CFAE d’Agou Gadzépé essaie de relater les faits: «C’était le 17 octobre à 6h50 que quelqu’un était venu m’informer que notre Agence a été cambriolée. Alors je me suis dépêché sur les lieux, effectivement j’ai vu la grille défoncée et la porte de l’intérieure aussi défoncée.
Alors je me suis rabattu sur la gendarmerie pour information. Ensemble avec les forces de l’ordre, on était partis sur les lieux et on a procédé bien sûr à l’investigation des lieux. Nous sommes rentrés ensembles avec les forces de l’ordre et on a constaté que 5 portes ont été défoncées avant d’atteindre le coffre. Ils ont emporté le coffre fort et ils ont emporté aussi une moto. Le compte du coffre c’était à 10 millions 498 949 fr Cfa ».
Un casque et le coffre vide ont été retrouvés dans la brousse non loin de l’Agence du Coopec CFAE d’Agou Gadzépé.

 

3 de ces malfrats ont été appréhendés
D’après les forces de l’ordre, les investigations après le braquage ont permis de conclure que les cambrioleurs avaient déjà une connaissance parfaite des lieux et qu’ils avaient œuvrés en complicité du comptable. Mais, ce n’est qu’à partir du témoignage de la caissière que les enquêtes ont porté du fruit.
3 personnes ont été arrêtées. Il s’agit des sieurs Atsu Kossi habitant le quartier Kpogandji à Kpalimé, Komlanvi Agbosson, et Komi Afetche, résidants domiciliés à Aflao sagbado. Ils reconnaissent les faits et affirment avoir partagé le butin avec 5 autres personnes sont toujours en fuite.
Ces malfrats qui sont dans les mailles de la police vont devoir répondre de leurs actes devant la justice. Quant au nommé Komi Afetche, c’est un habitué de la prison.

Publier un Commentaire