Jeunesse et emploi

Célébration de la journée Internationale de la jeune fille

jeune-fille

Face aux nombreuses inégalités et discriminations auxquelles sont soumises les femmes, les Nations Unies ont décrété le 11 Octobre de chaque année pour célébrer une Journée en faveur de la jeune fille. La Ministre en charge de la Promotion de la Femme revient sur les actions du Gouvernement en faveur de la jeune fille au Togo.

 

3ème édition au Togo

Cette Journée mondiale dédiée à la jeune fille est initiée par les Nations Unies, dans le but de mettre fin aux discriminations et aux inégalités liées au genre féminin. Le 11 Octobre 2014 sera la 3ème célébration de cette journée au Togo, placé sous le thème «renforcer les capacités des filles, briser le cycle de la violence ».

Malgré toutes les dispositions prises par le gouvernement togolais en faveur des filles, les études démontrent que 62,5% des filles âgées de 9 à 18 ans sont toujours victimes de violences basées sur le genre au Togo. Sur le plan mondial, l’Organisation Mondiale pour la Santé mentionne que 35% des femmes ont déjà été victimes de violences physiques ou sexuelles.

Que faire pour faire diminuer ces souffrances qui d’après la Ministre en charge de la Promotion de la femme au Togo, compromettent la santé et l’épanouissement de la femme ?

 

Des mesures sont prises

A l’occasion de la célébration de la Journée Internationale de la Jeune fille, la Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation Dédé Ahouefa EKOUE a prononcé un discours dans lequel elle dénonce les violences faite aux filles et les dispositions prises par le Gouvernement en vue de mettre fin à toutes ces pratiques.

«Des études indiquent que la violence envers les femmes et les filles constituent l’une des atteintes les plus répandus au droits fondamentaux. Dans cette optique, le gouvernement togolais a pris plusieurs mesures et mise en œuvre en partenariat avec d’autres acteurs, des actions en ligne avec la SCAPE et la politique nationale d’égalité et genre ainsi que la politique de protection de l’enfance. » Elle n’a pas passé sous silence le programme national de lutte contre les grossesses et les mariages précoces chez les adolescents.

Plusieurs activités qui visent à informer la population sur toutes les formes de discriminations et d’inégalités dont sont victimes les jeunes filles, sont prévus pour cette Journée.

Notons que le Gouvernement togolais n’est pas le seul à mener la lutte pour protéger les jeunes filles. Les partenaires fiables comme Plan-Togo, l’UNFPA et l’UNICEF accompagnent le Togo en vue d’un développement optimal du pays.

Lome infos souhaite une bonne fête à toutes les filles.

Publier un Commentaire