Santé

Deux grandes Campagnes de réparations des fistules obstétricales en vue

violence faite aux femmes

Afin de redonner le sourire et la liberté aux femmes de notre communauté qui peinent sous le joug de la fistule obstétricale, le Ministère de l’Action Sociale, la Commission Nationale pour la Santé de la Femme, de l’Enfant et du Nouveau née, en collaboration avec l’ONG Solidarité, Santé et Développement, lancent deux grandes campagnes de réparations des fistules obstétricales. La première a débuté le 6 octobre pour finir le 18 du même mois, la seconde aura lieu du 1er au 13 Décembre 2014.

 

Une maladie qui prend injustement en otage les femmes

La fistule obstétricale est une maladie qui survient après certains accouchements. La femme qui a donné vie se retrouve avec des disfonctionnements au niveau de ses organes, ce qui entraine la sortie simultanée et incontrôlée des selles et de l’urine.

Les femmes qui souffrent de cette maladie sont victimes de maltraitances dans leurs milieux, ce qui amène certaines à vivre en cachette, parfois loin de la société avec ce mal, à longueur d’années. Au Togo, 0,03% de femmes soufrent d’une fistule obstétricale selon la 4ème enquête MICS réalisé en 2014 et selon le Secrétaire Général de la Santé Gado NAPO-KOURA, « on enregistre entre 150 et 250 cas de fistules obstétricale chaque année au Togo ».

D’après Patrick Gérard, Président ONG Solidarité Santé et Développement, il s’agit d’une situation injuste dont sont victimes les femmes.

C’est dans le but de mettre fin à ces souffrances, que le Ministère de l’Action Sociale, la Commission Nationale pour la Santé de la Femme, de l’Enfant et du Nouveau née, en collaboration avec l’ONG Solidarité, Santé et Développement lancent ces deux grandes Campagnes de réparations des fistules obstétricales. Le 10 octobre dernier, la Ministre de l’Action Sociale et de la Femme a lancé cette campagne à Sokodé dans la préfecture de Tchaoudjo.

 

La fistule Obstétricale se traite et se prévient

A Sokodé, environ 60 femmes ont été soulagées grâce à cette campagne de réparations de fistules obstétricales. Des patientes qui ont été traitées louent le ciel pour la vie des initiateurs.

L’objectif de ces derniers pour ces campagnes, c’est de pouvoir sauver toutes les femmes qui souffrent de cette maladie. C’est d’arriver à avoir « zéro fistule obstétricale » au Togo et en Afrique. Pour y arriver, les organisateurs invitent donc toutes celles qui sont dans le cas à braver le courage et à se présenter dans les centres de santés, afin de recevoir des soins appropriés.

Par ailleurs, il est également demandé à toutes les femmes enceintes d’aller régulièrement en consultations prénatales, car c’est par ce seul moyen qu’on peut prévenir cette cruelle maladie qu’est la fistule obstétricale.

Publier un Commentaire