Faits divers

Fête de la Bière : Plus de 259 000 Préservatifs déjà distribués…

condomize togo2

La campagne CONDOMIZE se poursuit ainsi que l’événement de l’année qui célèbre la bière au Togo. Pendant que la bière coule à flot, le Fonds des Nations Unies pour la Population au Togo (UNFPA-Togo) et le Conseil National de Lutte contre le Sida (CNLS) sont aux côtés des jeunes dans la lutte contre les IST-Sida de même que les grossesses précoces et non désirées. Jusqu’à ce jour, 9 000 préservatifs féminins et 250 000 masculins ont été déjà distribués.

 

Les préservatifs sont délaissés par les jeunes

Depuis un certain temps d’après les statistiques, les jeunes sont de plus en plus contaminés par le VIH et les maladies sexuellement transmissibles. Nous ne pouvons pas passer également sous silence les cas de grossesses non désirées qui ne cessent de s’accroitre dans le pays.

C’est dans l’objectif de renverser la courbe que le Fonds des Nations Unies pour la Population au Togo (UNFPA-Togo) et le Conseil National de Lutte contre le Sida (CNLS) ont récemment lancé la Campagne CONDOMIZE à l’endroit des jeunes, une initiative de sensibilisation sur les IST-Sida et les grossesses non désirées, accompagnée de distributions de préservatifs.

La fête de la bière qui a été lancée depuis 8jours dans la capitale, est un cadre idéal pour ces acteurs de la santé de mener cette Campagne CONDOMIZE. Plusieurs jeunes ont été effectivement déjà touchés.

 

Zéro infection des IST-SIDA au Togo

D’après un bilan dressé ce jeudi 16 octobre 2014 au cours de la cérémonie de lancement officielle de CODOMIZE, en présence de la Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur privé madame Bernadette Legzim-Balouki, 9 000 préservatifs féminins et 250 000 masculins ont été déjà distribués aux jeunes participants de la fête de la bière.

D’après l’un des membres organisateurs de cette campagne, les préservatifs ne sont pas distribués aux jeunes amoureux de la bière en vrac. Ces derniers sont d’abord sensibilisés sur les méthodes de protections contre ces maladies et les grossesses non désirées avant de recevoir les préservatifs. L’objectif premier des initiateurs est d’arriver à empêcher de nouveaux cas d’infections de ces maladies.

Espérons que ces milliers de préservatifs et toutes ces sensibilisations, produisent les résultats escomptés pour que le Sida et les autres infections sexuellement transmissibles soient complètement enrayés de notre société.

Jeune, abstiens-toi ou protèges-toi, le Sida tue !

Publier un Commentaire