Societé

La CSTT exhorte les travailleurs à adhérer aux mouvements syndicaux

CSTT TOGO

Depuis ce mardi 14 octobre 2014, une formation de 3 jours se déroule à l’endroit des activistes de la zone franche et des points focaux des sessions syndicales de l’administration publique. Un menu de cette formation, les dispositions nécessaires pour renforcer les formations syndicales et amener les travailleurs à y prendre part activement.

 

Moins de 3% des travailleurs togolais sont des syndiqués

D’après des études, il est démontré que les travailleurs togolais n’adhèrent pas aux organisations syndicales, alors qu’il s’agit de leur droit. Sur la population active, il y a à peine 3 togolais sur 100 qui font parti d’un mouvement syndical.

Ce recul très considérable s’explique d’après certains acteurs du secteur par le risque que présente le fait d’être membre d’une organisation syndicale dans nos pays. Le mandat syndical est très souvent jalonné de risques, ce qui amène les travailleurs à être réticents.

Cette année, visiblement, les donnés ont changé. La CSTT veut faire comprendre à leurs collègues l’importance d’appartenir à un mouvement syndical et les bienfaits d’y militer. C’est dans cet objectif que ces 3 jours de formations ont été initiés ces 14, 15 et 16 octobre 2014 dans les locaux du siège de la Confédération syndicale des travailleurs du Togo.

 

« Organizing » prend les taureaux par les cornes

En vue de renverser la situation actuelle du travailleur par rapport aux mouvements syndicaux et afin d’accroitre les bases du syndicalisme, le Programme « Organizing » a été mis en place.

Ces 3 jours de formations, serviront aux acteurs du secteur de réfléchir et de trouver des solutions pour la question.

D’après Joseph TOE, Coordinateur Régional Programme « Organizing », « il faut doter des activistes que nous avons identifiés par leur potentiel pour leur donner des outils nécessaires à pouvoir mener à bien des activités de recrutement de syndicalisation pour accroitre les bases du mouvement syndicales et pour avoir des organisations syndicales plus forts, plus démocratiques et plus indépendantes … ».

La CSTT est déterminée plus que jamais, à dépasser les contraintes liées au mandat syndical, afin de rentrer pleinement dans leur droit et par là, entrainer d’autres travailleurs du Togo.

Publier un Commentaire