Societé

Les détenus de la Prison Civile de Lomé ont fêté Tabaski

Tabaski2

Sous l’initiative de l’Association HADIS, les détenus musulmans et leurs codétenus ont eu droit à de la nourriture et de la boisson ce samedi dernier, à l’occasion de la fête de l’Aïd-el-Kebir.

 

Les détenus ne sont pas des parias

C’est depuis 2008 que l’Association HADIS s’est engagée dans ce geste de solidarité envers les détenus afin de leur redonner un peu d’espoir.

Pour une 6ème fois consécutive, les prisonniers de la prison civile de Lomé ont eux-aussi eu la chance de fêter Tabaski. Après une prière collective dirigée par l’imam Issa AMOUSSA, HADIS a offert aux détenus à manger et à boire. Pour l’imam, qui est également Responsable du Secours Islamique à HADIS, il est important de tourner de temps en temps nos regards vers les détenus car ils sont des humains comme nous.

« Venir fêter avec nos frères détenus musulmans, c’est une tradition au niveau de l’association HADDI depuis 6 ans. Nous avons constaté que la population carcérale est délaissée, parce que lorsqu’on parle de la prison, c’est des parias des criminels, mais telle ne doit pas être l’attitude de ceux là qui sont au dehors envers les frères parce que nous sommes tous des potentiels détenus…

C’est notre devoir des toujours venir à leur côté, remonter leur morale que la prison n’est pas une fin en soit, ce n’est pas la fin du monde, ce n’est qu’une étape de la vie et incessamment nous prions Dieu pour qu’ils retrouvent leur liberté », avait-il déclaré.

 

Une fête qui véhicule plein de leçons à appliquer

Dans une ambiance de sérénité, l’imam a appelé tous ces musulmans privés de liberté à l’examen de conscience. La fête de la Tabaski ne s’arrête pas qu’au manger et à la boisson. C’est une fête qui rappel le sacrifice d’Abraham à Dieu. Tous les musulmans sont donc appelés à suivre l’exemple d’Abraham qui a voulu sans hésiter sacrifier son unique enfant, conçu dans la vieillesse, sous la demande du grand Dieu.

L’imam Issa avait insisté sur plusieurs exemples à suivre dans le comportement d’Abraham à savoir :

– L’engagement, Abraham avait prit un engagement et il l’a respecté,

– la soumission, Abraham s’était soumis à Dieu et Dieu a racheté cet enfant,

-la concertation lors des prises des décisions parce que lorsqu’il n’y a pas des concertations, tout est voué à la catastrophe.

Espérons que ce message produira les fruits escomptés pour qu’il n’y ait plus de récidiviste, une fois que ces prisonniers seront relâchés.

Publier un Commentaire