Afrique

L’OIF et ses Partenaires forment 15 jeunes en entrepreneuriat

oif

Après le forum pour la jeunesse et l’emploi vert au Niger, l’OIF et ses partenaires dont la CONFEJES, mettent en place une formation en entrepreneuriat à l’endroit des 15 jeunes porteurs d’idées d’entreprises, créatrices d’emplois verts, retenus. Les meilleurs plans d’affaires sélectionnés auront droit respectivement à une subvention de 6000 euros, soit environ 4 millions de francs CFA.

 

Trouver des solutions aux problèmes de chômage chez les jeunes

Depuis plusieurs décennies, le problème d’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi est devenu un véritable casse tête pour tous les togolais.

Ils sont des milliers à sortir chaque année, diplômés des Universités et Centres de Formations au Togo et en Afrique mais, qui éprouvent d’énormes difficultés à s’insérer sur le marché de l’emploi.

Dans le but de venir en aide aux pays de l’Afrique francophone, l’OIF et ses partenaires comme la CONFEJES avaient lancé le Forum pour la jeunesse et l’emploi vert, événement qui s’était déroulé au Niger. Sur 1200 projets, seulement 15 ont été retenus par l’OIF et ses compagnons.

 

Rendre compétents ces jeunes sélectionnés

En vue de mieux outiller les 15 jeunes pour mener à bon port leurs projets respectifs, cet atelier qui a démarré hier a été organisé. Ces jeunes seront dotés de compétences nécessaires pour finaliser leurs plans d’affaires et de pouvoir les exécuter.

L’« OIF et ses partenaires dont la CONFEJES ont estimé qu’il faut regrouper les jeunes, les 15 jeunes qui avaient été retenus, de leur dispenser une formation en renforcement de compétence et de technicité en matière d’analyse de projet, en matière de gestion d’un projet, en matière de conduite de l’entreprise, » avait indiqué monsieur Moussa SINON, Spécialiste de Programme OIF.

Quant à monsieur Nacodè N’DIAYE, Directeur des Programmes CONFEJES, cette formation vient à point nommé, pour « donner l’occasion à des jeunes de montrer que l’économie verte, les emplois vertes sont une réalité et que ça peut se faire, et que c’est surtout là qu’il faut aller pour l’avenir ».

Rappelons qu’à l’issue de la formation, les meilleurs projets seront financés à raison de 6000 euros, soit près de 4 millions de fr CFA.

Publier un Commentaire