Education

Mois du Civisme : La population d’Atakpamé sensibilisée

ministre-anate

Dans le cadre du mois du Civisme, la Ministre en Charge de la Formation Civique madame Germaine Kouméalo ANATE, s’est rendue à Atakpamé, en compagnie du Ministre de l’Urbanisation et de l’Habitat ce 21 octobre 2014, pour le lancement du mois du civisme dans le compte de la région des plateaux. L’objectif est de redonner au togolais le sens des valeurs civiques e citoyennes.

 

Il faut que la population togolaise reprenne conscience

Depuis plusieurs décennies, le togolais semble avoir perdu tout notion de civisme et de citoyenneté. Cette situation se traduit par des faits visibles et palpables dans le pays notamment les ordures ménagères jetées dans les rues, l’accroissement de la criminalité et de la délinquance, le non respect du code de la route entrainant des accidents de circulations qui occasionnent malheureusement des pertes en vie humaine.

En vue de renouer avec les valeurs civiques et citoyennes, le Ministère en charge de la Formation Civique a décrété le mois d’octobre comme le mois du civisme et de la citoyenneté. Au cours de ce mois, plusieurs activités qui ont pour objectif de redonner le sens du civisme et de la citoyenneté au togolais sont prévus. Certains ont déjà eu lieu et d’autres sont en cours.

Après Lomé et ses environs, c’est le tour de la population des régions des plateaux d’être sensibilisée. Ce mardi 21 octobre 2014 à Atakpamé, Madame Kouméalo Anate, Ministre de la Communication des Arts, de la Culture et de la Formation Civique, en compagnie de son collègue de l’Urbanisme, a lancé le mois du civisme par une sensibilisation.

 

Les parents jouent un rôle primordial dans l’éducation d’un enfant

A cette cérémonie de lancement du mois du civisme, la Ministre en charge de la Formation civique a saisi l’occasion pour délivrer un message de sensibilisation à l’endroit de la population. Elle a exhorté les parents ainsi que les responsables ou tuteurs à ne pas prendre à la légère l’éducation des enfants.

Selon elle, « le cadre familial est le premier endroit où l’enfant hérite des valeurs civiques et morales, ou à travers l’éducation, les parents transmettent les valeurs nécessaires pour la formation de cet enfant et pour son vivre au sein de la communauté nationale.

Donc si les parents démissionnent, ça pose un problème, si l’école démissionne ça pose un problème, si l’Etat démissionne ça pose un problème parce que l’éducation commence à la maison, se poursuit à l’école et continue dans nos différents lieux de travails…et nous avons besoin que tous ces acteurs jouent pleinement leur rôles pour permettre aux citoyens togolais de bénéficier d’une bonne formation, d’une bonne éducation et qu’ils puissent s’approprier les valeurs civiques et morales qui sont vraiment indispensables pour lui-même et pour sa formation en tant qu’individu mais aussi pour qu’il puisse contribuer valablement au devenir de la société. »

Le mois du civisme et de la citoyenneté a été officiellement lancé le 3 octobre dernier et prendra fin le 31 octobre prochain.

Publier un Commentaire