Santé

Togo : 1ère Journée mondiale pour le cœur

coeur

Dans le cadre de la sensibilisation de la population contre les maladies cardiovasculaires, l’Association des Personnes Agées sans frontière basée en France, initie une Journée Mondiale pour le cœur ce 29 septembre 2014.

 

Un taux de mortalité lié aux maladies cardiovasculaires très élevé

De nos jours, L’obésité, les mauvaises habitudes alimentaires, la consommation du tabac, le manque d’exercice physique, le stress et autres, représentent les principaux facteurs de risques des maladies cardiovasculaires et accidents vasculaires cérébraux.

Des études ont révélé que les décès liés aux maladies cardiovasculaires, font 57 millions sur une population de 6400 millions. Il s’agit d’un taux alarmant qui risque de s’accroitre si on ne prend pas des dispositions contre ces maladies. C’est dans cette perspective que l’Association des Personnes Agées sans frontière basée en France, a mis en place au Togo, cette première Journée Mondiale du Cœur. La cérémonie de lancement de cette Journée a été effectuée ce lundi 29 septembre 2014 au cours d’une conférence de presse.

 

Un programme pour lutter contre ces fléaux doit être instauré

Au menu de cette première Journée, il s’agira essentiellement de sensibiliser la population sur les dangers de cette maladie et les informer sur les précautions à prendre afin de les éviter. Selon l’Association, il faudrait par la suite que l’Etat mette en place une structure qui sera chargée de repousser les limites de ces affections.

Selon Patrick VIVITI, Président Association des Personnes Agées sans frontière, France, « le message particulier pour cette journée c’est de lutter, donner une information une sensibilisation, pour que la population Togolaise essaie de contribuer, essaie de mettre en place un programme approprié pour la lutte contre ces fléaux ».

En attendant, chacun de nous doit prendre conscience de la gravité de ces maladies et se prévenir. D’après les médecins, il faut surveiller son alimentation et pratiquer régulièrement du sport.

Publier un Commentaire