Economie

Togo : La prime de la rentrée enfin disponible

argents-CFA

Les enseignants du Togo n’ont pas eu tord de faire confiance au Chef du Gouvernement, Son Excellence Monsieur le Premier Ministre Arthème Séléagodji AHOOMEY-ZUNU le 7 octobre dernier. Le payement des primes de rentrée ont effectivement démarré ce mercredi 8 octobre 2014.

 

Les enseignants rentrent dans leur droit

Enfin, l’année scolaire 2014-2015 va pouvoir se dérouler pour l’instant en toute sécurité.

A la suite de la rencontre des syndicats des enseignants avec le Premier Ministre ce 7 octobre 2014, certains enseignants du Togo ont commencé par percevoir leurs primes de rentrée et de bibliothèque, tant attendues.

Le payement de ces primes a démarré le 8 octobre dernier dans certaines villes du Togo pour s’étendre à d’autres selon le programme établi par le gouvernement. Certains des enseignants de Lomé, de Kpalimé, de Cinkanssé et d’autres localités, sont déjà servis. Ceux qui ne le sont pas encore toucheront eux-aussi à leurs primes d’ici la fin de la semaine prochaine.

 

Plus de préavis de grève

Rappelons que les enseignants du Togo étaient appelés à effectuer la rentrée scolaire 2014-2015, le 29 septembre dernier, sans avoir empoché leurs primes de rentrée. C’était une situation qui était mal appréciée par le corps enseignants. Pour manifester leur mécontentement, l’Union des Syndicats des Enseignants du Togo(USET), avait même observé un mot d’ordre de grève, les 3 premiers jours de la rentrée. Quant aux autres syndicats notamment FESEN, (Fédération des Syndicats de l’Education National), la rentrée a été effective ce 29 septembre mais avec un ultimatum.

Le 7 octobre était la date butoir fixée par FESEN au Gouvernement togolais pour le payement des primes de rentrée. Comme cela n’a pas été fait, les responsables de FESEN ont lancé un préavis de grève qui a fait réagir le Premier Ministre. Ce dernier les a rassurés en leur disant qu’ils rentreront effectivement dans leur droit incessamment.

Comme le Chef du Gouvernement a tenu sa promesse, FESEN va devoir à son tour annuler le préavis de grève qui planait toujours.

 

Publier un Commentaire