Santé

Togo : L’ATC part en guerre contre les médicaments contrefaits

medicament de rue

Au cours d’une rencontre ce 02 Octobre 2014, l’Association Togolaise des Consommateurs (ATC), compte encore une fois mettre l’accent sur les méfaits des produits contrefaits qui abondent toujours sur le marché. Plusieurs dispositions doivent être mises en application.

 

Près de 500 décès chaque année

Attention à la consommation et à la commercialisation des médicaments contrefaits au Togo, l’ATC tire une fois encore la sonnette d’alarme en s’appuyant sur le rapport de l’institut de recherche anti contrefaçon du médicament.

En Afrique, près de 500 mille décès enregistrés sont liés à l’utilisation des médicaments contrefaits. Malheureusement, ces derniers se retrouvent partout sur le marché et à moindre coût. Il parait que ce commerce illicite s’avère d’ailleurs très rentable.

Au cours de l’année précédente, une investigation menée dans 3 pays dans le monde a permis de saisir 1 milliard de produits illicites dont plus de la moitié (550 millions) sont de faux médicaments.

 

L’ATC met en garde contre ces médicaments

Pour faire face à ce phénomène illégal qui porte atteinte à la santé des humains, l’Association Togolaise des Consommateurs monte aux créneaux.

Ils comptent mettre l’accent sur la sensibilisation de la population sur les risques que présentent la consommation et la commercialisation de ces médicaments contrefaits.

Pour l’Association, il va être question d’attirer encore plus l’attention de la population sur les conséquences graves liées à l’utilisation des produits contrefaits sur l’organisme.

Cette guerre ne concerne pas seulement que les médicaments d’Homme mais aussi les produits vétérinaires. Si les viandes consommables venaient à être traitées par de faux médicaments vétérinaires, les Hommes qui sont les principaux consommateurs de viandes ne seront donc pas épargnés.

Donc, d’après le Secrétaire Général de l’ATC, il faut « un regard attentif des cellules de contrôles qui soient plus efficaces, afin que le contrôle du médicament se fasse au niveau des fabricants avant d’arriver au Togo, et qu’au Togo dans les pharmacies, il y ait plus de contrôle ».

Soyons tous vigilants.

 

Publier un Commentaire