Politique

CAP 2015, CAR-ADDI introduisent une proposition de loi au Parlement

cap2015

Après 2 jours de discussions, CAP 2015(Combat pour l’Alternance Politique en 2015 qui rassemble 8 partis politiques de l’opposition), se joint à CAR (Comité d’Action pour le Renouveau) et ADDI (Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral), pour déposer sur la table du Président de l’Assemblée Nationale ce 19 novembre 2014, une proposition commune de loi portant sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles.

 

Que renferme cette proposition de loi ?

La proposition de loi portant sur les réformes constitutionnelles que viennent d’introduire CAP 2015, CAR et ADDI à l’Assemblée Nationale, reprend substantiellement les dispositions figurants dans celle introduite par le gouvernement en juin dernier.

D’après Me Abbi Tchessa, Président National du PSR cette proposition de loi comporte essentiellement 3 grands axes principaux à savoir :

–         la limitation de mandat,

–         le mode scrutin uninominale majoritaire à deux tours et

–         la reforme de la Cour Constitutionnelle.

 

L’opposition à nouveau en bloc

La question des réformes constitutionnelles a apparemment réuni à nouveau les partis politiques de l’opposition.

Rappelons que la problématique de la candidature unique à l’élection présidentielle de 2015 les avait dispersés il y a quelques semaines. Le couple CAR- ADDI s’était même retiré du groupe. A présent, les voilà à nouveau unis pour demander les réformes avant les élections présidentielles de 2015.

Cette démarche est-elle la meilleure pour obtenir les réformes? Et si c’était le cas, la majorité parlementaire constituée des membres du parti au pouvoir, acceptera t- elle de valider une telle proposition de loi à moins de 6 mois des élections présidentielles ?

Pour l’instant, on ne saurait répondre à toutes ces questions, attendons donc de voir la suite.

Toutefois, l’introduction de ce projet de loi n’annule pas la marche prévue par l’opposition ce 21 novembre 2014 pour exiger les réformes constitutionnelles avant les élections présidentielles de 2015.

[poll id= »5″]

Publier un Commentaire