Agri - Environnement

Deux contrats viennent d’être signés pour plus d’eau potable au Togo

tde togo

En vue d’améliorer l’approvisionnement en eaux potable de la population togolaise, un double contrat a été signé ce jeudi 20 novembre 2014, entre l’Etat togolais, la SPO (Société de Patrimoine Eaux et Assainissement en milieu urbain et semi urbain) et la TdE (Togolaise des Eaux).

 

De quoi s’agit-il ?

Au Togo, il y a des populations qui continuent de souffrir de la carence d’eau potable. Elles sont alors obligées de se servir des eaux de ruissellement ou de sources, dont la qualité reste bien douteuse.

C’est en vue de solutionner ces problèmes que le gouvernement vient de signer ce jeudi un double accord avec la SPO (Société de Patrimoine Eaux et Assainissement en milieu urbain et semi urbain) et la TdE (Togolaise des Eaux).

La première signature porte sur le contrat de concession accompagné d’un plan par lequel l’état togolais confi à la Société de Patrimoine Eaux et Assainissement en milieu urbain et semi urbain, le développement la recherche de financement dans le sous secteur au potable et assainissement pour une durée de 30 ans.

Suivons les explications du Ministre de l’Equipement Rural Bissoune Nangabou sur ce contrat : « le contrat de concession, l’Etat a concédé les infrastructures d’eau potable et d’assainissement collectif des eaux usées en milieu urbain et semi urbain, à un concessionnaire qui est la SPO. Donc la SPO désormais est chargée de protéger, préserver, chercher des financements pour investir davantage dans les infrastructures, et de s’occuper de ce qui est de la dette du sous secteur. ».

 

Qu’en est-il du second contrat ?

L’Etat togolais a également signé ce jeudi 20 novembre 2014, un second contrat qui confi à la TdE l’exploitation du service public de l’eau potable et de l’assainissement collectif pour une durée de 10ans.

« La TdE, la société fermière s’occupe désormais de l’exploitation de ces infrastructures que la SPO mettra à sa disposition et qui permettra de servir de donner davantage ou de répondre davantage aux sollicitudes des populations en ce qui concerne la déserte en eau potable en milieu urbain et semi urbain, et également aux traitements des eaux usées domestiques », indiquait le Ministre Nangabou à propos de ce deuxième contrat.

Par ailleurs, il est prévu dans ces contrats des sanctions pour chaque société. Que ce soit la SPO ou la TdE, chacun sera pénalisée au cas où elles n’accompliraient pas leur part du contrat.

Publier un Commentaire