Societé

Réforme au Togo : la Société Civile en Atelier à Kpalimé

Paul-Amégakpo-societe-civile

En vue de contribuer à l’apaisement de la vie sociopolitique à la veille des échéances post électorales au Togo, les organisations de la Société Civile qui œuvrent pour les réformes constitutionnelles et Institutionnelles, ont passé 2 jours en atelier, dans la ville de Kpalimé.

Il s’était agit de réfléchir, afin d’élaborer des messages adéquats à adresser à chaque acteur cible, pour les motiver à opérer les réformes.

 

Persuader les décideurs …

La question des réformes au Togo continue d’alimenter les débats politiques. La Société Civile n’a pas elle aussi fini de jouer sa partition.

Les organisations au sein de la Société Civile militant pour les réformes au Togo avant les élections présidentielles de 2015, étaient en atelier de réflexion pendant 2 jours. Jeanine Kékéli Agounke Présidente du Conseil d’Administration CNSC sur le bien fondé de cet atelier :

« Nous sommes réunis entres organisations de la Société Civile pour nous approprier l’argumentaire du plaidoyer en faveur de la mise en œuvre des recommandations 5 et 6 de la CVJR, qui font couler tant d’encre et de salive.

Il est important pour nous en tant que Société Civile de nous interroger sur le bien fondé de certaines actions sur le plan sociopolitique. Le plus important pour nous c’est d’apporter notre contribution… ».

 

Contribuer à la paix en période électorale

Au cours de ces 2 jours d’atelier, les participants ont élaboré 5 messages clés de plaidoyer, notamment sur la limitation du mandat et le mode de scrutin.

Les organisations de la Société Civile en question font toutes ces tractations pour un seul objectif, celui d’arriver à contribuer à l’apaisement de la vie sociopolitique avant pendant et après la période électorale.

Des stratégies ont donc été mises en place à cet effet.

 

Publier un Commentaire