Economie

Togo: Le gouvernement contrôle les unités de production d’eau « Pure Water »

pure water

Depuis janvier 2014, un comité de contrôle interministériel de contrôle de la production et d’exploitation des eaux minérales et de sources, effectue des visites surprises dans les unités de production et de distribution de ces eaux en sachets, communément appelées Pure Water. L’objectif est de s’assurer de leur conformité avec exigences de la production et de la distribution. La région de la Kara a été parcourue il y a quelques jours.

 

L’eau donne vie mais peut aussi tuer

Avant de produire ou d’exploiter de l’eau minérale ou de source au Togo, il faut effectuer un certain nombre de démarches. Il y a des normes d’hygiènes imposées par l’Etat car, une eau malsaine est à l’origine de plusieurs maladies qui peuvent porter atteinte à la vie des êtres humains.
Malheureusement, l’on constate qu’il y a des unités de productions qui continuent de produire clandestinement de l’eau en sachets Pure Water, dans des conditions hygiéniques douteuses, et déplorables.
Il faut un contrôle rigoureux

Un comité de contrôle interministériel de contrôle de la production et d’exploitation des eaux minérales et de sources est donc mis en place pour mettre la main sur les brebis galeuse.
D’après Gabriel Agbédjidji Chef de la délégation du comité de contrôle, l’eau mal traitée présente au laboratoire des germes au niveau des éléments en suspension et au niveau des bactéries, «…c’est pourquoi au niveau des dossiers à fournir, nous demandons un certificat d’étude de salubrité d’abord et puis, des analyses au prélèvement de l’eau puis après le traitement, ce que nous avons comme résultat de cette eaux qu’on va rende à la population ».
L’équipe a donc effectué des visites surprises dans des unités de production de la région de la Kara la semaine dernière. Il fallait s’assurer de leur conformité avec les exigences de la production et de la distribution des eaux en question. Le constat a été déplorable mais dans le lot, il y a quand même quelques bons élèves.
La non-conformité des unités de production et d’exploitation des eaux avec les exigences de production, entraine du coup des sanctions notamment leur fermeture temporaire ou définitive.
L’eau c’est la vie, mettons du sérieux dans leur production, la vie du Togo en dépend.

Publier un Commentaire