Jeunesse et emploi

Togo : Vers une nouvelle grève de la STT ?

stt togo

Le Syndicat des Travailleurs du Togo (STT) était en Assemblée Générale ce 19 novembre 2014. Apparemment, la proposition faite par le gouvernement concernant la grille salariale n’est depuis plusieurs mois toujours pas acceptée par la STT. Les travailleurs réitèrent leur demande du redressement du salaire sur le SMIG et comptent hausser le ton si rien n’est fait dans les prochains jours.

 

La STT refuse la proposition du gouvernement

Depuis environ 2 ans, le Syndicat des Travailleurs du Togo (STT), réclame l’amélioration des conditions de vie du travailleur togolais. Ce mercredi 19 novembre 2014, le Syndicat était en Assemblée Générale de concertation. La base refuse catégoriquement la grille proposée par le gouvernement, proposition qui consiste à augmenter les salaires de 6% à compter de Janvier 2015.

« Pour un travailleur, il n’est pas de bon ton qu’on puisse rester avoir le même pouvoir d’achat pendant que le coup de la vie continue. De deux, le gouvernement nous avait fait des promesses comme quoi son intention à améliorer un temps soit peu les conditions de vie des travailleurs togolais.

Ces conditions ne sont pas améliorées à notre avis puisque ce que nous obtenons à partir de janvier selon la proposition du gouvernement à part les 20 et les 30 mille francs, nous aurons juste une augmentation de 6%, cela ne nous agrée pas, nous avons dit qu’au minimum, ce que nous pouvons obtenir, c’est le redressement du salaire sur le SMIG avec un premier avancement », indiquait Didier Yebli, Secrétaire de la STT.

 

Les prochains jours seront décisifs pour la STT

A l’issue de l’Assemblée Générale, les travailleurs ont décidé de passer à la vitesse supérieure si aucune réaction du gouvernement ne fait surface. Ils maintiennent, réclament et exigent le redressement de la grille salariale sur les deux SMIG, celui de 2008 et de 2011.

D’après Didier Yebli, « ce qu’il faut retenir de cette Assemblée Générale, c’est la décision de la base d’aller à l’action, de déposer sur la table du gouvernement un préavis de grève dans les plus brefs délais ».

L’ombre d’une grève des travailleurs plane donc sur les togolais toutefois, la STT déclare sa disponibilité à toutes négociations, pouvant avantager les travailleurs.

Publier un Commentaire