Politique

Présidentielle 2015 : CAR et ADDI, soutiennent-ils la candidature de Faure Gnassingbé ?

eric dupuy2

Eric Dupuy, Secrétaire national à la Communication à l’ANC (Alliance national pour le changement), a fait des révélations captivantes. CAR (Comité d’Action pour le Renouveau) et ADDI (Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral), des partis de l’opposition togolaise, auraient rencontré un ambassadeur dans le but de le convaincre pour qu’il négocie un 3ème mandat pour Faure Gnassingbé.

 

Les partis de l’opposition se lancent des flèches empoisonnées

Pendant que le parti Union pour la République (UNIR) affûte ses armes pour affronter l’élection présidentielle en 2015, l’opposition togolaise continue de s’effriter gravement.

Sur les ondes de la Radio Victoire Fm ce vendredi 19 décembre 2014, le Secrétaire national du CAR l’honorable Jean Kissi, avait pointé du doigt l’ANC comme étant un obstacle pour aller vers les réformes. Pour lui, l’ANC constituerait un blocage pour opérer les réformes politiques.

Lundi 22 décembre 2014 sur les ondes de la même radio, Eric Dupuy, Secrétaire national à la Communication à l’ANC a réagit face aux propos tenus par Jean Kissi du CAR. Il soutient que l’honorable Jean Kissi se contredit énormément en ce qui concerne les réformes politiques.

Il poursuit en révélant que « Le CAR et l’ADDI ont rencontré un ambassadeur à qui ils ont demandé de voir avec le pouvoir qu’il introduise un amendement pour accorder un troisième mandat à Faure Gnassingbé. »

 

CAR et ADDI réagissent…

Jean Kissi du CAR de son côté à nié avoir rencontré un quelconque ambassadeur mais, Kampatib de l’ADDI reconnait que l’ADDI a eu une rencontre avec un ambassadeur mais que le parti n’a pas eu à négocier un 3ème mandat pour le Président Faure Gnassingbé.

« Quand nous avons quitté le conclave, nous sommes allés rencontrer les ambassadeurs et hommes religieux. C’est dans ce cadre que le sujet a été disputé avec ces derniers. Nous avons effectivement rencontré un ambassadeur le 30 octobre. Etre candidat n’est pas synonyme de faire un 3e mandat ». avait-il indiqué.

Est-ce vrai qu’une telle démarche a été réalisée par le CAR et l’ADDI ? Si oui, seraient-ils en train de porter clandestinement leur soutien au parti UNIR de Faure Gnassingbé ?

Rappelons qu’il y a quelques semaines, le CAR et l’ADDI ont claqué la porte en se retirant du conclave de l’ANC, à cause de la problématique de la candidature unique de l’opposition. Après cela, ces deux partis n’ont pas eu à participer aux manifestations organisées par le CAP 2015 et les ODDH pour exiger les réformes politiques avant l’élection présidentielle de 2015 mais, ils se sont quand même associés au CAP 2015 le 19 novembre dernier, pour introduire une proposition de loi à propos des réformes à Assemblée Nationale.

Quelle est la position exacte du CAR et de l’ADDI ? Quel jugement portez-vous sur la situation ?

Publier un Commentaire