Education

Togo : Halte aux violences en milieux scolaires !

carton-rouge

Une formation sur l’élimination de toutes formes de violences en milieux scolaires, est initiée par le Ministère des Enseignements Primaires et Secondaires à l’endroit des inspecteurs et conseillers pédagogiques. Ces cadres de l’éducation vont s’approprier les techniques d’une éducation sans violences et vont à leur tour former les enseignants dans leurs différents établissements scolaires. La formation a démarré dans la Région Lomé Golfe.

 

L’éducation n’est pas synonyme de violences

Les châtiments corporels ou les autres formes de violences ne sont pas des moyens appropriés pour éduquer un enfant. Le Ministère des Enseignements Primaires et Secondaire a débuté une formation à l’endroit des inspecteurs et conseillers pédagogiques sur l’élimination des formes de violences en milieux scolaires.

Le ton des travaux a été donné par la Directrice Régionale de l’Education, Lomé/Golfe, Adjo Odou.

Pour elle, « il y en a qui soutiennent que les enfants doivent être châtiés, doivent être frappés, que ce soit à la maison ou à l’école pour pouvoir assimiler l’éducation qui leur est donnée, et soutiennent que sans châtiment corporel entre autres, l’éducation ne peut être réussie. Alors, j’attends que cette formation donne aux personnels d’encadrements ici présents, les outils nécessaires et les connaissances nécessaires afin qu’ils puissent garder dans leur esprits qu’on doit éduquer sans peur ».

 

Les formations se poursuivront

Après cet atelier, les inspecteurs et conseillers pédagogiques de Lomé Golfe, iront former à leur tour, les enseignants avec le module concernant la lutte contre les discriminations.

Les inspecteurs et conseillers pédagogique des autres régions seront aussi formés dans les jours à venir.

Pour rappel, le module concernant la lutte contre les discriminations, a été élaboré et rendu disponible, grâce à l’appui financier de l’UNICEF. Les séances de formations sont également soutenues par cette organisation qui s’occupe de l’enfance.

Publier un Commentaire