Economie

Grève des employés de Wacem, Fortia et Paper Bag à Tabligbo

  ciment

Depuis ce lundi 12 janvier 2015, les employés des sociétés Wacem, Fortia et Paper Bag, observent 3 jours de grève pour réclamer l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Plusieurs conventions ont été signées de par le passé dans ce sens mais, la mise en œuvre tarde toujours à prendre effet.

Les travailleurs des sociétés Wacem, Fortia et Paper Bag, réunis en Syndicat Démocratique des Mines (SYNDEMINE), ont démarré depuis ce lundi 15 janvier 2015, 3jours de grève, pour manifester contre la précarité dans laquelle ils continuent de vivre et de travailler, malgré les nombreuses conventions signées pour l’amélioration de leurs conditions de travail et de vie.

Ils sont entres autres mal payés, mal traités et ne sont pas déclarés à la Caisse nationale de Sécurité sociale.

L’un des manifestants s’exclame en ces termes : « Nous sommes fatigués par nos dirigeants, il faudrait qu’ils revoient les salaires pour les relever de 82.000 F Cfa à 97 000 F Cfa comme promis par mois.
Ils nous trichent… les conventions que nous avons signées depuis les années écoulées sont parties à l’eau, ils ne les mettent pas en application, c’est de l’esclavage pur… ».

Quant à la grille salariale de la société Fortia, elle « est inférieure à la grille prévue par le législateur » selon Kodjovi Messan Sédonou, le secrétaire général adjoint du SYNDEMINE.
Quel est le vrai problème avec ces grosses sociétés, pour qu’elles se comportent ainsi avec leurs ouvriers ? Y’a-t-il anguille sous roche dans cet affaire ?

En tout cas, Lomé Infos essayera d’y voir clair et vous informera.

Publier un Commentaire